Coupe d’Asie de l’Est 2017 : le Japon explose à domicile

Le Japon qui disputait samedi au Ajinomoto Stadium son dernier match de la coupe d’Asie de l’Est 2017, contre la Corée-du-Sud, s’est incliné lourdement et finit donc 2e de cette compétition.

En effet, cette rencontre qui s’apparentait à une finale de la coupe d’Asie de l’Est 2017 au vu des résultats précédents, s’est soldée par une défaite 4–1 pour les Japonais.

Pour ce match ou le Japon n’avait besoin que d’un match nul, Vahid Halilhodžic avait opté pour une équipe constituée des joueurs qui avaient plus ou moins plus au sélectionneur national, dont Nakamura dans les cages et Ito en attaque.

11 de départ :

Nakamura, Kurumaya, Shoji, Miura, Ueda, Konno, Ideguchi, Doi, Kurata, Ito, Kobayashi

Malgré l’ouverture du score très rapide du Japon après 3 minutes sur un penalty transformé par Yu Kobayashi, on a vite compris que le Japon n’était pas au niveau dans cette rencontre.

C’est tout d’abord, Kim Shin–Wook qui à égaliser à la 13e minute de jeu sur une tête bien placée, avant que Jung Woo Young ne permette à la Corée-du-Sud de passer devant sur un superbe coup franc.

Mais cette première mi-temps désastreuse pour le Japon n’en était pas terminée, puisque Kim Shin-Wook a inscrit son 2e but de la soirée sur une action ou il s’est retrouvé totalement seul dans la surface de Kosuke Nakamura.

En seconde mi-temps, alors qu’on était en droit de s’attendre à une réaction, les samouraïs bleus n’ont jamais été vraiment dangereux et ont de plus concédé un 4e but inscrit par Yu Kobayashi contre son camp.

En fin de match, après l’entrée de Kengo Kawamata qui a amené un peu d’agressivité, le Japon aurait tout de même pu réduire le score grâce à ce dernier, pas en réussite malheureusement.

Finalement, les seuls acteurs du match qui auront été à leur niveau côté japonais, ont été les ultra nippon qui ont continué d’encourager leur équipe qui n’en méritait pas tant jusqu’à la fin.

On pourra toujours se dire, que cette compétition n’était pas une compétition vraiment importante, cette lourde défaite, qui plus est contre une équipe asiatique, n’en demeure pas moins lamentable et restera sûrement en travers de la gorge des supporters.

À noter, que les Nadeshiko n’avait guère fait mieux hier, en s’inclinant 2–0 contre la Corée du Nord, laissant ainsi les joueuses nord-coréennes remportées la coupe d’Asie de l’Est 2017.

L’année 2017, est donc terminée pour l’équipe nationale japonaise, qui pour rappel disputera la prochaine coupe du monde en Russie, mais qui devra beaucoup travailler pour espérer quelque chose vu l’état de l’équipe.

Retrouvez mes précédents articles sur la coupe d’Asie de l’Est 2017 par ici :
http://www.j-leagueblog.com/J-League_tag/coupe-dasie-de-lest-2017/

 

Coupe du monde des clubs 2017 : les Urawa Reds terminent 5e

Mauricio Antonio (à gauche) et Kashiwagi (à droite) ont été les 2 buteurs pour les Urawa Reds dans cette rencontre
Mauricio Antonio (à gauche) et Kashiwagi (à droite) ont été les 2 buteurs pour les Urawa Reds dans cette rencontre

Les Urawa Reds, qui disputaient mardi aux Émirats arabes unis, le match pour la 5e place de la coupe du monde des clubs 2017 contre le Wydad Casablanca, se sont logiquement imposé.

En effet, les Reds terminent 5e de la compétition en s’imposant logiquement sur le score de 3–2 grâce à un doublé du défenseur central Mauricio Antonio et à un but du meilleur joueur de la dernière ligue des champions Yosuke Kashiwagi.

Les 2 équipes qui avaient déçu leurs supporters lors du premier match, nous ont offert une belle revanche, surtout côté japonais, avec une très belle première mi-temps.

Dans cette rencontre, ce sont les Urawa Reds qui ont tiré les premiers en inscrivant un superbe but sur une énorme frappe de loin signé Mauricio Antonio.

Mais fidèle à leur inconsistance, les joueurs d’Urawa ont concédé l’égalisation dans la foulée sur un coup franc sur lequel la défense en rouge était aux abonnés absents.

Non découragées par l’égalisation, Urawa a repris l’avantage aussi quelques minutes plus tard sur un but signé Kashiwagi sur un service de Rafaël Silva.

En seconde période, malgré une baisse de rythme et de niveau chez les 2 équipes, les Urawa Reds ont inscrit le 3e but par Mauricio Antonio qui a été un des hommes du match côté japonais.

Le champion d’Afrique qui n’a pas démérité dans cette rencontre a finalement réussi à réduire le score sur un penalty logiquement accordé après avoir eu recours à la vidéo.

Les Urawa Reds terminent donc la compétition à la 5e place avec cette victoire, qui n’effacera sans doute pas la description de ne pas voir le club japonais rencontré le Real Madrid en demi-finale de coupe du monde des clubs 2017.

Retrouvez mon article sur la Mauvaise performance des Reds contre Al-Jazira ici :
http://www.j-leagueblog.com/divers/coupe-monde-clubs-2017-urawa-reds-decoivent/

Coupe d’Asie de l’Est 2017 : Le Japon remporte sa 2e victoire

Les samouraïs bleus, qui disputaient mardi au Ajinomoto Stadium leur 2e match de la coupe d’Asie de l’Est 2017 contre la Chine se sont imposés 2–1.

Les 2 buts japonais de cette rencontre ont été inscrits par Yu Kobayashi sur une passe plus ou moins volontaire de Kengo Kawamata, et par Gen Shoji sur une superbe frappe de plus de 30 m.

Après un premier match contre la Corée du Nord durant lequel le Japon avait déçu, Vahid Halilhodžic avait décidé de changer plus de la moitié de son 11 de départ.

11 de départ :

Higashigushi, Yamamoto, Shoji, Miura,Ueda, Konno, Doi, Kurata, oshima, Ito, Kobayashi

La première mi-temps, qui n’a pas été joué sur un rythme fou ce qui devient une habitude du côté de l’équipe japonaise, nous aura offert finalement que des actions stériles avec 2 tête de Yu Kobayashi au-dessus de la barre transversale.

À noter tout de même, la blessure de oshima qui est malheureusement un habitué de ce genre de choses malgré son talent.

Malheureusement pour le spectacle, la 2e mi-temps a débuté sur les mêmes bases avant de finir en feu d’artifice dans les 10 dernières minutes de jeu.

En effet, alors que le Japon était plutôt dominé dans cette seconde période, c’est grâce à Kengo Kawamata auteur d’une bonne entrée en jeu, que les samouraïs bleus ont ouvert le score à la 84e minute sur un service plus ou moins intentionnel de ce dernier pour Yu Kobayashi qui a bien conclu l’action.

Puis, le Japon a doublé la marque 2 minutes plus tard sur une superbe frappe de Shoji qui a donné raison à la patience des supporters.

La Chine, qui a effectué un bon match, a finalement été remercié de ses efforts en inscrivant la réduction du score sur un penalty un peu généreux.

À part le but de venu d’ailleurs de Shoji, on retiendra de cette rencontre la nouvelle bonne performance de Junya Ito ainsi que la bonne entrée en jeu de Kengo Kawamata qui mériterait d’être revu en équipe nationale.

Pour information, l’équipe féminine (Nadeshiko) qui affrontait elle aussi la Chine hier, dans le cadre de la coupe d’Asie de l’Est 2017, s’était imposée 1–0.

Prochain adversaire : la Corée du Sud.

Retrouvez mon article sur le match du Japon contre la Corée du Nord par ici :
http://www.j-leagueblog.com/samourais-bleus/coupe-dasie-de-lest-2017-japon-simpose-douleur/

Coupe du monde des clubs 2017 : les Urawa Reds déçoivent

Rafaël Silva trouve le poteau sur la seule véritable action des Reds dans cette rencontre
Rafaël Silva trouve le poteau sur la seule véritable action des Reds dans cette rencontre

Les Urawa Reds qui disputaient samedi à Abu Dhabi leur quart de finale de la coupe du monde des clubs 2017, contre le club des Émirats arabes unis Al-Jazira, se sont inclinés 1–0.

Malgré une bonne entame de match qui a permis au Reds de prendre la possession du ballon, les supporters des Urawa Reds ont vite compris que l’on avait sur le terrain le 7e de League et non le vainqueur de la ligue des champions.

Les joueurs d’Urawa n’ont jamais semblé en mesure d’accélérer et se sont procurés en tout et pour tout dans cette première mi-temps une seule occasion franche sur laquelle Koroki a raté un but largement à sa portée.

C’est finalement l’équipe d’Al Jazira qui s’est montré la plus dangereuse en contre.

C’est d’ailleurs logiquement que l’équipe locale a ouvert le score en début de seconde mi-temps ,sur une passe en profondeur conclut par une frappe sur laquelle Nishikawa n’a rien pu faire.

Toujours incapable d’accélérer les Urawa Reds se sont tout de même créés 2 occasions franches en seconde période : une frappe contrée plus ou moins de la main et une frappe dans les arrêts de jeu sur le poteau de Rafaël Silva.

Les Urawa Reds, nous ont donc offert samedi leur mauvais côté d’une équipe capable de battre n’importe qui et de perdre contre n’importe qui.

Une défaite d’autant plus dommageable que tout le monde attendait une confrontation entre les Urawa Reds et le Real Madrid qui aurait dû avoir lieu en demi-finale.

Quoi qu’il en soit, les Urawa Reds disputeront le match pour la 5e place de cette coupe du monde des clubs 2017, contre le champion d’Afrique le Wydad Casablanca.

Espérons, que les Urawa Reds nous montreront leur vrai visage lors de cette rencontre.

À noter qu’un joueur japonais disputera tout de même les demi-finales de cette compétition, puisque Keisuke Honda s’est qualifié avec son club mexicain du Pachuca.

Coupe d’Asie de l’Est 2017 : Le Japon s’impose dans la douleur

Le Japon, qui disputait samedi au Ajinomoto Stadium son premier match de la coupe d’Asie de l’Est 2017 contre la Corée du Nord, s’est imposé dans la douleur sur le plus petite des marges.

En effet, les samouraïs bleus doivent leur victoire à un but inscrit dans les arrêts de jeu de la rencontre sur une belle frappe du joueur du Gamba Osaka Yosuke Ideguchi.

L’entraîneur du Japon, Vahid Halilhodžic, avait aligné comme prévu pour cette rencontre et vu les joueurs présents une équipe inédite qui n’a pas forcément trouvé ses marques dans cette rencontre.

11 de départ :

Nakamura, Kurumaya, Shoji, Taniguchi, Muroya, Konno, Ideguchi, Kurata, Takahagi, Kobayashi, Kanazaki

Après une première mi-temps assez soporifique, le match s’est un peu animé en seconde période mais ça n’est finalement que dans les arrêts de jeu que le Japon a fait la différence.

Mais cette victoire japonaise, s’apparente tout de même un petit miracle au vu du nombre d’occasions se sont procurés les joueurs de la Corée-du-Nord qui ne doivent cette défaite uniquement à un Nakamura en état de grâce aujourd’hui.

On retiendra aussi la belle performance du joueur du Kashiwa Reysol Junya Ito qui est entré en cours de 2e période et qui a illuminé le jeu du Japon.

Le Japon s’est donc imposé dans la douleur de son entrée en jeu dans la compétition mais à sa décharge l’équipe de départs était inédite et les joueurs n’avaient pas forcément encore d’automatismes.

Grâce à cette victoire le Japon prend la tête de cette Coupe d’Asie de l’Est 2017, puisque la Chine et la Corée du Sud ont fait match nul 2–2.

À noter, que vendredi l’équipe féminine japonaise avait offert un peu plus de spectacle en s’imposant 3–2 contre la Corée du Sud sous une pluie diluvienne.

Les 2 équipes japonaises disputeront leur prochain match respectif contre la Chine.

ACL 2018 : Les groupes déjà connus

Logo ACL
Logo ACL

Mercredi s’est déroulé à Kuala Lumpur, le tirage au sort des groupes de la prochaine ligue des champions asiatiques.

Comme d’habitude, on ne connaît pas encore toutes les équipes qualifiées puisque les barrages n’ont pas été disputés.

Voici la composition des groupes actuels pour la zone est :

Group E

Jeonbuk Hyundai Motors FC (KOR)
Kitchee SC (HKG)
Winner of Play-off 4 (EAST)
Winner of Play-off 2 (EAST)*
*Le Cerezo Osaka disputera ce match de barrage s’il ne remporte pas la coupe de l’empereur, dans le cas contraire ce sera le Kashiwa Reysol.

Group F

Kawasaki Frontale (JPN)
Ulsan Hyundai FC (KOR)
Melbourne Victory (AUS)
Winner of Play-off 3 (EAST)

Group G

Guangzhou Evergrande FC (CHN)
Vainqueur de la coupe de l’empereur (JPN)
Jeju United FC (KOR)
Buriram United (THA)

Group H

Sydney FC (AUS)
Shanghai Shenhua FC (CHN)
Kashima Antlers (JPN)
Winner of Play-off 1 (EAST)

À noter que les champions en titre, les Urawa Reds, ne sont pas qualifiés pour l’édition 2018 de la compétition.

J.League Awards 2017 : le Kawasaki frontale plébiscité

L'équipe type de la saison 2017 de J.League, en costard s'il vous plaît
L’équipe type de la saison 2017 de J.League, en costard s’il vous plaît

Mardi s’est déroulé au Japon, la traditionnelle cérémonie des J.League awards, et c’est logiquement que le champion un titre, le Kawasaki frontal a été plébiscité.

En effet, Yu Kobayashi a été élu meilleur joueur de l’année, et 4 joueurs du Kawasaki frontale se retrouvent dans l’équipe type de cette saison 2017.

À noter, que Yu Kobayashi a de plus remporté le trophée du meilleur buteur de la saison et qu’il fait parti de l’équipe type de la saison, une saison parfaite pour lui donc.

Le titre de meilleur entraîneur de l’année à pour sa part été remis à Yoon Jung-hwan qui a réalisé une très belle saison à la tête du Cerezo Osaka.

En seconde division ce titre a été attribué à Cho Kwi-jea, qui a permis au Shonan Bellmare de monter en J.League j1.

Le titre de meilleur espoir de l’année a été remis au joueur du Kashiwa Reysol Yuta Nakayama.

Du côté des titres du fair-play, le prix du fair-play a été attribué aux Sanfrecce Hiroshima et les titres individuels ont été remis a Nakazawa de Yokohama, Kakitani du Cerezo Osaka et Mizumoto des Sanfrecce Hiroshima.

Voici l’équipe type de la saison 2017 :

Gardien de but :
Kosuke Nakamura Kashiwa Reysol

Défenseurs :
Shoji Kashima Antlers
Elsinho Kawasaki Frontale
Kurumaya Kawasaki Frontale
Nishi Kashima Antlers

Milieux de terrain :
Yamaguchi Cerezo Osaka
Ideguchi Gamba Osaka
Kengo Nakamura Kawasaki Frontale

Attaquants :
Yu Kobayashi Kawasaki Frontale
Koroki Urawa Reds
Sugimoto Cerezo Osaka