Match amical : le Japon s’incline contre l’Ukraine

Makino marque mais le Japon s'incline
Makino marque mais le Japon s’incline

Le Japon qui disputait mardi à Liège en Belgique un match de préparation pour la prochaine coupe du monde contre l’Ukraine, s’est incliné 2–1 au terme d’une rencontre sans relief.

Les joueurs japonais qui avaient déçu contre le Mali en sauvant les meubles in extremis avec une égalisation en fin de match signé Nakajima n’ont pas su rebondir.

Vahid Halilhodžic qui avait aligné une équipe expérimentale contre le Mali à cette fois optée pour une équipe type au vu des blessés.

11 de départ :

Kawashima, Nagatomo, Ueda, Makino, G. Sakai, Yamaguchi, Hasebe, Haraguchi, Shibasaki, Honda, Sugimoto

Après un début de rencontre plutôt à l’avantage du Japon, ce sont les joueurs ukrainiens qui ont ouvert le score.

C’est sur une frappe de loin sans opposition détournée par Ueda sur laquelle Kawashima n’a rien pu faire que le Japon a concédé le premier but.

Malgré une possession stérile et un manque de rythme côté japonais, les samuraï Blue sont parvenus à égaliser à la 41e, minutes sur un corner bien repris de la tête par le joueur des Urawa Reds Tomoaki Makino.

En 2e mi-temps, alors qu’aucune des 2 équipes ne semblait avoir le dessus, c’est finalement l’Ukraine qui a inscrit le but de la victoire À la 69e minute grâce un nouvel oubli de la défense japonaise qui n’a pas vraiment impressionné sur les 2 buts concédé.

Le bilan de cette Tourné en Belgique et donc assez décevant avec un match nul obtenu à l’arraché et une défaite plutôt inquiétante au vu du niveau affiché par le Japon.

Au-delà des difficultés offensives récurrentes côté japonais s’est ajouté un manque criant de communication entre les lignes et même dans les différentes lignes de l’équipe.

Finalement, le seul point positif a retenir de ces 2 matchs, vient de Shoya Nakajima qui a fait 2 bonne rentrée en jeu et qui a sûrement marqué des points aux yeux de Vahid qui pourrait compter sur lui pour la prochaine coupe du monde.

Match amical : Le Japon obtient le match nul contre le Mali

Le Japon a aligné une équipe expérimentale au vu des blessés
Le Japon a aligné une équipe expérimentale au vu des blessés

Le Japon qui disputait vendredi à Liège en Belgique un match amical de préparation pour la prochaine du monde contre le Mali, a obtenu le match nul 1–1 en fin de match.

L’entraîneur du Japon, Vahid Halilhodžic, qui devait faire avec les blessures de Kagawa, Kiyotake, Yoshida et le joueur de Marseille Hiroki Sakai blessé de dernière minute, nous a offert une équipe expérimentale.

11 de départ :
Nakamura, Nagatomo, Makino, Shoji, Ugajin, Usami, Hasebe, Morioka, oshima, Kubo, Osako

Dans cette rencontre, qui n’a pas été des plus animées, ce sont les joueurs maliens qui ont ouvert le score en fin de Première mi-temps, sur un penalty concédé de manière indiscutable sur une faute de Ugajin, qui faisait ses débuts les ordres de Vahid.

Après une seconde mi-temps durant laquelle les 2 équipes se sont procurées quelques occasions, le Japon toujours aussi peu à l’aise à la finition a tout de même réussi à égaliser en toute fin de match.

Le but égalisateur est venu du joueur qui évolue dans le championnat portugais à portimonese, Shoya Nakajima entrée quelque minute plus tôt.

Nakajima plutôt à l’aise au Portugal a en tout cas répondu aux attentes.

À noter du côté des points négatifs, la nouvelle blessure du joueur du Kawasaki frontale, Ryota oshima qui n’est vraiment pas gâté de ce côté.

Malheureusement, c’est tout ce que l’on retiendra de ce match amical qui n’a sans doute pas répondu aux questions de Vahid Halilhodžic sur l’animation offensive de son équipe.

Rendez-vous dès mardi prochain le match du Japon contre l’Ukraine.

Liste des joueurs sélectionnés pour les 2 premiers matchs amicaux de l’année

Vahid Halilhodžic a dévoilé jeudi la liste des joueurs sélectionnés pour les 2 prochains matchs amicaux du Japon.

En effet, le Japon affrontera le 23 mars prochain le Mali à Liège en Belgique avant d’affronter l’Ukraine le 27 mars au même endroit.

Comme à l’accoutumée dorénavant, les 2 joueurs japonais évoluant en ligue 1, à savoir Eiji Kawashima du FC Metz et Hiroki Sakai de l’Olympique de Marseille sont convoqués et devraient être titulaires.

Du côté des absences, Kagawa, Kiyotake et Yoshida n’ont pas été convoqués en raison de blessure.

Shinji Okazaki n’a quant à lui tout simplement pas été sélectionné par le sélectionneur national.

À noter dans cette Liste, la première sélection de Shoya Nakajima, impressionnant depuis son arrivée dans le club portugais du Portimonense SC et qui intéresse notamment Saint-Étienne.

Keisuke Honda assez à l’aise dans le championnat mexicain, est lui aussi convoqué et devra prouver aux sceptiques qu’il a retrouvé son niveau du CSKA Moscou.

Du côté des surprises on peut noter la présence de Tomoya Ugajin des Urawa Reds, et de Masato Morishige du FC Tokyo qui fait son retour en équipe nationale après un an d’absence du à une blessure.

Voici la liste des joueurs japonais convoqués par Vahid Halilhodžic :

GK
KAWASHIMA Eiji (Football Club de Metz/France)
HIGASHIGUCHI Masaaki (Gamba Osaka)
NAKAMURA Kosuke (Kashiwa Reysol)

DF
NAGATOMO Yuto (Galatasaray S.K./Turkey)
MAKINO Tomoaki (Urawa Reds)
MORISHIGE Masato (F.C. Tokyo)
UGAJIN Tomoya (Urawa Reds)
SAKAI Hiroki (Olympique de Marseille/France)
KURUMAYA Shintaro (Kawasaki Frontale)
SHOJI Gen (Kashima Antlers)
ENDO Wataru (Urawa Red Diamonds)
UEDA Naomichi (Kashima Antlers)

MF
HASEBE Makoto (Eintracht Frankfurt/Germany)
YAMAGUCHI Hotaru (Cerezo Osaka)
MORIOKA Ryota (R.S.C. Anderlecht/Belgium)
SHIBASAKI Gaku (Getafe C.F./Spain)
OHSHIMA Ryota (Kawasaki Frontale)
MISAO Kento (Kashima Antlers)

FW
HONDA Keisuke (CF Pachuca/Mexico)
KOBAYASHI Yu (Kawasaki Frontale)
OSAKO Yuya (1.FC Koeln/Germany)
HARAGUCHI Genki (Fortuna Düsseldorf/Germany)
USAMI Takashi (Fortuna Düsseldorf/Germany)
SUGIMOTO Kenyu (Cerezo Osaka)
KUBO Yuya (KAA Gent/Belgium)
NAKAJIMA Shoya (Portimonense S.C./Portugal)

Coupe d’Asie de l’Est 2017 : le Japon explose à domicile

Le Japon qui disputait samedi au Ajinomoto Stadium son dernier match de la coupe d’Asie de l’Est 2017, contre la Corée-du-Sud, s’est incliné lourdement et finit donc 2e de cette compétition.

En effet, cette rencontre qui s’apparentait à une finale de la coupe d’Asie de l’Est 2017 au vu des résultats précédents, s’est soldée par une défaite 4–1 pour les Japonais.

Pour ce match ou le Japon n’avait besoin que d’un match nul, Vahid Halilhodžic avait opté pour une équipe constituée des joueurs qui avaient plus ou moins plus au sélectionneur national, dont Nakamura dans les cages et Ito en attaque.

11 de départ :

Nakamura, Kurumaya, Shoji, Miura, Ueda, Konno, Ideguchi, Doi, Kurata, Ito, Kobayashi

Malgré l’ouverture du score très rapide du Japon après 3 minutes sur un penalty transformé par Yu Kobayashi, on a vite compris que le Japon n’était pas au niveau dans cette rencontre.

C’est tout d’abord, Kim Shin–Wook qui à égaliser à la 13e minute de jeu sur une tête bien placée, avant que Jung Woo Young ne permette à la Corée-du-Sud de passer devant sur un superbe coup franc.

Mais cette première mi-temps désastreuse pour le Japon n’en était pas terminée, puisque Kim Shin-Wook a inscrit son 2e but de la soirée sur une action ou il s’est retrouvé totalement seul dans la surface de Kosuke Nakamura.

En seconde mi-temps, alors qu’on était en droit de s’attendre à une réaction, les samouraïs bleus n’ont jamais été vraiment dangereux et ont de plus concédé un 4e but inscrit par Yu Kobayashi contre son camp.

En fin de match, après l’entrée de Kengo Kawamata qui a amené un peu d’agressivité, le Japon aurait tout de même pu réduire le score grâce à ce dernier, pas en réussite malheureusement.

Finalement, les seuls acteurs du match qui auront été à leur niveau côté japonais, ont été les ultra nippon qui ont continué d’encourager leur équipe qui n’en méritait pas tant jusqu’à la fin.

On pourra toujours se dire, que cette compétition n’était pas une compétition vraiment importante, cette lourde défaite, qui plus est contre une équipe asiatique, n’en demeure pas moins lamentable et restera sûrement en travers de la gorge des supporters.

À noter, que les Nadeshiko n’avait guère fait mieux hier, en s’inclinant 2–0 contre la Corée du Nord, laissant ainsi les joueuses nord-coréennes remportées la coupe d’Asie de l’Est 2017.

L’année 2017, est donc terminée pour l’équipe nationale japonaise, qui pour rappel disputera la prochaine coupe du monde en Russie, mais qui devra beaucoup travailler pour espérer quelque chose vu l’état de l’équipe.

Retrouvez mes précédents articles sur la coupe d’Asie de l’Est 2017 par ici :
http://www.j-leagueblog.com/J-League_tag/coupe-dasie-de-lest-2017/

 

Coupe d’Asie de l’Est 2017 : Le Japon remporte sa 2e victoire

Les samouraïs bleus, qui disputaient mardi au Ajinomoto Stadium leur 2e match de la coupe d’Asie de l’Est 2017 contre la Chine se sont imposés 2–1.

Les 2 buts japonais de cette rencontre ont été inscrits par Yu Kobayashi sur une passe plus ou moins volontaire de Kengo Kawamata, et par Gen Shoji sur une superbe frappe de plus de 30 m.

Après un premier match contre la Corée du Nord durant lequel le Japon avait déçu, Vahid Halilhodžic avait décidé de changer plus de la moitié de son 11 de départ.

11 de départ :

Higashigushi, Yamamoto, Shoji, Miura,Ueda, Konno, Doi, Kurata, oshima, Ito, Kobayashi

La première mi-temps, qui n’a pas été joué sur un rythme fou ce qui devient une habitude du côté de l’équipe japonaise, nous aura offert finalement que des actions stériles avec 2 tête de Yu Kobayashi au-dessus de la barre transversale.

À noter tout de même, la blessure de oshima qui est malheureusement un habitué de ce genre de choses malgré son talent.

Malheureusement pour le spectacle, la 2e mi-temps a débuté sur les mêmes bases avant de finir en feu d’artifice dans les 10 dernières minutes de jeu.

En effet, alors que le Japon était plutôt dominé dans cette seconde période, c’est grâce à Kengo Kawamata auteur d’une bonne entrée en jeu, que les samouraïs bleus ont ouvert le score à la 84e minute sur un service plus ou moins intentionnel de ce dernier pour Yu Kobayashi qui a bien conclu l’action.

Puis, le Japon a doublé la marque 2 minutes plus tard sur une superbe frappe de Shoji qui a donné raison à la patience des supporters.

La Chine, qui a effectué un bon match, a finalement été remercié de ses efforts en inscrivant la réduction du score sur un penalty un peu généreux.

À part le but de venu d’ailleurs de Shoji, on retiendra de cette rencontre la nouvelle bonne performance de Junya Ito ainsi que la bonne entrée en jeu de Kengo Kawamata qui mériterait d’être revu en équipe nationale.

Pour information, l’équipe féminine (Nadeshiko) qui affrontait elle aussi la Chine hier, dans le cadre de la coupe d’Asie de l’Est 2017, s’était imposée 1–0.

Prochain adversaire : la Corée du Sud.

Retrouvez mon article sur le match du Japon contre la Corée du Nord par ici :
http://www.j-leagueblog.com/samourais-bleus/coupe-dasie-de-lest-2017-japon-simpose-douleur/

Coupe d’Asie de l’Est 2017 : Le Japon s’impose dans la douleur

Le Japon, qui disputait samedi au Ajinomoto Stadium son premier match de la coupe d’Asie de l’Est 2017 contre la Corée du Nord, s’est imposé dans la douleur sur le plus petite des marges.

En effet, les samouraïs bleus doivent leur victoire à un but inscrit dans les arrêts de jeu de la rencontre sur une belle frappe du joueur du Gamba Osaka Yosuke Ideguchi.

L’entraîneur du Japon, Vahid Halilhodžic, avait aligné comme prévu pour cette rencontre et vu les joueurs présents une équipe inédite qui n’a pas forcément trouvé ses marques dans cette rencontre.

11 de départ :

Nakamura, Kurumaya, Shoji, Taniguchi, Muroya, Konno, Ideguchi, Kurata, Takahagi, Kobayashi, Kanazaki

Après une première mi-temps assez soporifique, le match s’est un peu animé en seconde période mais ça n’est finalement que dans les arrêts de jeu que le Japon a fait la différence.

Mais cette victoire japonaise, s’apparente tout de même un petit miracle au vu du nombre d’occasions se sont procurés les joueurs de la Corée-du-Nord qui ne doivent cette défaite uniquement à un Nakamura en état de grâce aujourd’hui.

On retiendra aussi la belle performance du joueur du Kashiwa Reysol Junya Ito qui est entré en cours de 2e période et qui a illuminé le jeu du Japon.

Le Japon s’est donc imposé dans la douleur de son entrée en jeu dans la compétition mais à sa décharge l’équipe de départs était inédite et les joueurs n’avaient pas forcément encore d’automatismes.

Grâce à cette victoire le Japon prend la tête de cette Coupe d’Asie de l’Est 2017, puisque la Chine et la Corée du Sud ont fait match nul 2–2.

À noter, que vendredi l’équipe féminine japonaise avait offert un peu plus de spectacle en s’imposant 3–2 contre la Corée du Sud sous une pluie diluvienne.

Les 2 équipes japonaises disputeront leur prochain match respectif contre la Chine.

Russie 2018 : le Japon hérite d’un groupe dont il peut sortir

Vendredi, a été effectué au palais du Kremlin le tirage au sort de la coupe du monde 2018 (Russie 2018)qui a permis au Japon d’hériter d’un groupe à sa portée.

En effet, le Japon se retrouve dans le groupe H en compagnie de la Pologne, du Sénégal et de la Colombie qui fait office de favori de ce groupe de qualifications.

Pour rappel, lors de la coupe du monde 2014 au Brésil, le Japon avait hérité d’un groupe assez similaire avec déjà la Colombie, une équipe européenne la Grèce, et une équipe africaine la Côte d’Ivoire.

Le Japon avait été éliminé alors, avec un match nul 0–0 contre la Grèce, et 2 défaites, contre la Côte d’Ivoire 2–1, et contre la Colombie lors du dernier match 4–1.

Espérons, que les choses se passent un peu mieux lors de cette coupe du monde en Russie.

Quoi qu’il en soit le Japon disputera son premier match contre les favoris de ce groupe, la Colombie qui s’en est bien sortie lors des qualifications sud-américaines.

La première réaction de l’entraîneur du Japon Vahid Halilhodžic après le tirage au sort a été plutôt positive : « on aurait pu tomber dans un groupe plus difficile. Le match clé sera contre la Colombie »

Vahid  a par la suite déclarée :« Ces 3 équipes pratique un football un peu différent les unes des autres, on a 7 mois pour se préparer et être au top pour le premier match. Nous devons aller en Russie avec de l’ambition »

Voici le programme de la phase de groupes pour le Japon :

19 juin : Colombie–Japon 18 heures

24 juin : Japon–Colombie 20 heures

28 juin : Japon–Pologne 17 heures

Les horaires ont été donnés en heure locale