Le Japon arrache le match nul contre Haïti

Logo JFA
Logo JFA

Le Japon qui disputait mardi au Nissan Stadium de Yokohama un match amical contre Haïti, n’a pu faire mieux qu’un match nul 3–3 assez inquiétants.

Vahid Halilhodžic qui nous avait annoncé une équipe inédite pour faire des essais après le match contre la Nouvelle-Zélande, a tenu ses promesses en alignant un 11 de départ expérimental.

11 de départ :

Higashiguchi, Nagatomo,Shoji, Makino, G. Sakai,Kurata, Yuki Kobayashi, W. Endo,Sugimoto, Inui,Asano

Malgré un bon début de match côté japonais, avec un but de la tête a la 7e minute de jeu par Shu Kurata, suivi 10 minutes plus tard d’un 2e but inscrit par Kenyu Sugimoto, on a vite compris que ce match ne tiendrait pas ses promesses.

À noter que Kenyu Sugimoto a inscrit ici son premier but avec l’équipe nationale japonaise.

En effet, les joueurs japonais ont baissé de rythme par la suite jusqu’a concédés un but à la 28e minute de jeu, sur un premier errements défensif..

Puis c’est à la 78e minute que l’équipe d’Haïti est parvenue à égaliser sur un nouveau laisser-aller de la ligne défensive japonaise, avant que les haïtiens n’inscrivent le 3e but d’une jolie frappe de loin.

Finalement, le Japon est parvenu à égaliser dans les arrêts de jeu de la rencontre grâce à Shinji Kagawa sur un centre tir de Gotoku Sakai.

On ne retiendra donc pas grand-chose de ce match amical, si ce n’est que les titulaires habituels de l’équipe n’ont pas vraiment de souci à se faire pour le moment pour garder leur place.

Le Japon devra en tout cas élever son niveau de jeu dans un mois, pour affronter le Brésil et la Belgique car sinon la claque risque d’être sévère.

Le Japon s’impose contre la Nouvelle-Zélande sans convaincre

Logo JFA
Logo JFA

Le Japon, qui disputait vendredi au Toyota Stadium un match amical contre la Nouvelle-Zélande, s’est imposé 2–1 dans une rencontre décevante.

Pour cette rencontre disputé sous une pluie battante, le sélectionneur national, Vahid Halilhodžic avait opté pour une équipe classique en tenant compte des absences de Honda et de Hasebe avec comme toujours la présence des 2 joueurs de ligue 1..

11 de départ :
Kawashima, Nagatomo, Makino, Yoshida,H. Sakai, Yamaguchi, Ideguchi, Yoshinori Muto, Kagawa, Y. Kubo, Osako

Dans ce match qui s’est joué devant plus de 38 000 spectateurs, le Japon a réalisé une première mi-temps assez pauvre, malgré la possession de balle, en se contentant de frappes lointaines, et en étant trop juste lors de la dernière passe pour se procurer de réelles occasions.

On ne retiendra de cette première période que la frappe de Kagawa sur le poteau.

C’est finalement sur un penalty concédé sur une faute de main flagrante, que le Japon a ouvert le score par Osako en début de seconde période.

Mais malgré ce premier but, les joueurs japonais ont de manière incompréhensible perdue le contrôle de la balle et c’est sur un cafouillage défensif japonais que Wood est parvenu à égaliser de la tête pour la Nouvelle-Zélande.

C’est finalement au bout de 25 minutes de jeu en 2e mi-temps après l’entrée en jeu de Takashi inui, que le Japon a remit le pied sur le ballon et a commencé à asseoir quelque peu sa domination.

Il faudra attendre la 88e minute du match pour que le joueur du Gamba Osaka, Shu Karata n’inscrive le but de la victoire, sur un joli mouvement collectif avec une passe décisive de Hiroki Sakai.

On retiendra de cette rencontre, que le Japon s’est imposé 2–1 contre la Nouvelle-Zélande dans la difficulté dans un match qui n’a pas tenu ses promesses.

À noter tout de même dans ce marasme, la belle performance de Yuto Nagatomo ainsi que la rentrée en jeu très positive de Takashi Inui.

Rendez-vous mardi 10 octobre pour le prochain match amical du Japon contre Haïti.

Liste des joueurs japonais retenus pour les matchs d’octobre

Logo JFA
Logo JFA

Jeudi matin, Vahid Halilhodžic a dévoilé la liste des joueurs japonais convoqués pour affronter en match amical, la Nouvelle-Zélande et Haïti les 6 et 10 octobre prochain.

l’entraîneur du Japon n’a pas fait dans la nouveauté à l’exception de Shintaro Kurumaya qui est réalise une très bonne saison, à l’image du Kawasaki frontale.

À noter tout de même, l’absence de la liste de Makoto Hasebe qui n’a pas été convoqué pour des raisons de récupération physique.

La ligue 1 est une nouvelle fois à l’honneur dans cette liste avec la présence des 2 joueurs japonais évoluant en France : le gardien de but de Metz Eiji Kawashima et le latéral droit de Marseille Hiroki Sakai.

Du côté des attaquants, le seul joueur évoluant en J.League à avoir été convoqué à ce poste est Kenyu Sugimoto, très en vue cette saison du côté du Cerezo Osaka.

Voici la liste des joueurs sélectionnés :

GK
KAWASHIMA Eiji (Football Club de Metz/France)
HIGASHIGUCHI Masaaki (Gamba Osaka)
NAKAMURA Kosuke (Kashiwa Reysol)

DF
NAGATOMO Yuto (FC Internazionale Milano/Italy)
MAKINO Tomoaki (Urawa Red Diamonds)
YOSHIDA Maya (Southampton FC/England)
SAKAI Hiroki (Olympique de Marseille/France)
SAKAI Gotoku (Hamburger Sport-Verein/Germany)
KURUMAYA Shintaro (Kawasaki Frontale)
SHOJI Gen (Kashima Antlers)
UEDA Naomichi (Kashima Antlers)

MF
KURATA Shu (Gamba Osaka)
KAGAWA Shinji (Borussia Dortmund/Germany)
YAMAGUCHI Hotaru (Cerezo Osaka)
KOBAYASHI Yuki (SC Heerenveen/Netherlands)
ENDO Wataru (Urawa Red Diamonds)
IDEGUCHI Yosuke (Gamba Osaka)

FW
INUI Takashi (SD Eibar/Spain)
OSAKO Yuya (1.FC Koeln/Germany)
HARAGUCHI Genki (Hertha BSC Berlin/Germany)
MUTO Yoshinori (1.FSV Mainz 05/Germany)
SUGIMOTO Kenyu (Cerezo Osaka)
KUBO Yuya (KAA Gent/Belgium)
ASANO Takuma (VfB Stuttgart/Germany)

Qualification Russie 2018 : le Japon termine sur une défaite

Haraguchi aura été un des rares joueurs japonais a apporté quelque chose dans cette rencontre
Haraguchi aura été un des rares joueurs japonais a apporté quelque chose dans cette rencontre

L’équipe nationale japonaise qui se déplaçait à Jeddah pour disputer son dernier match de qualification pour Russie 2018 contre l’Arabie Saoudite, s’est incliné 1–0.

Le Japon qui avait validé son ticket pour la prochaine coupe du monde jeudi dernier en s’imposant contre l’Australie a donc terminé sa campagne de qualification sur une défaite.

Vahid Halilhodžic qui devait se passer pour ce match de Kagawa et de Hasebe, tous les 2 repartit en Allemagne à tout de même aligné une équipe classiqueavec la présence de Shibasaki en forme actuellement.

11 de départ :

Kawashima, Nagatomo, Shoji, Yoshida, H. Sakai, Yamaguchi, Ideguchi, Shibasaki, Honda, Haraguchi, Okazaki

Malgré une domination territorial et une possession de balle a l’avantage de l’Arabie Saoudite dès le début de la rencontre se sont tout de même les joueurs japonais qui se sont procurés les meilleures occasions sans vraiment être dangereux.

Mais malgré un bon Haraguchi lors de cette première mi-temps, on ne retiendra pas grand-chose de cette première partie du match au vu de la précision et du rythme assez faible.

Au retour des vestiaires les choses se sont arrangées, surtout du côté des saoudiens qui ont des lors accentués leur domination en étend tout de même menacé sur toutes les phases arrêtées.

C’est finalement Al Muwallad qui a ouvert le score pour l’Arabie Saoudite à la 63e minute de jeu au terme d’une action durant laquelle la ligne défensive japonaise n’a pas brillé notamment Nagatomo.

Finalement le Japon n’a jamais réussi à rentrer dans cette rencontre et n’a jamais vraiment semblé être en moyen de mettre l’implication et la motivation nécessaire pour battre une équipe qui jouait sa qualification sur ce match.

Les satisfactions :

Du côté des satisfactions de cette rencontre, Haraguchi a été le seul joueur offensif japonais a pesé dans ce match et Yamaguchi a montré qu’il avait retrouvé son niveau d’antan.

Les déceptions :

Les déceptions ont été nombreuses, à commencer par Honda qui faisait son retour en tant que titulaire et qui n’a jamais réussi à vraiment apporter quelque chose en n’oubliant pas tout de même qu’il revient tout juste de blessure.

Même constat pour Okazaki, qui s’est procurés quelques occasions mais qui a semblé loin de son niveau affiché avec son club.

On retiendra de ce dernier match de qualification pour Russie 2018, que le Japon qui était déjà qualifié avant la rencontre n’a pas montré grand chose, et que Vahid Halilhodžic aura fort à faire cette année pour préparer son équipe lui qui pense que le Japon a le niveau pour aller faire autre chose que du tourisme en Russie selon ses dires.

Qualification Russie 2018 : le Japon se qualifie en s’imposant contre l’Australie

Vahid Halilhodžic qualifie le Japon pour une 6e coupe du monde consécutive
Vahid Halilhodžic qualifie le Japon pour une 6e coupe du monde consécutive

Le Japon qui disputait jeudi dans son stade fétiche de Saitama, un match de qualification pour la prochaine coupe du monde contre l’Australie, a validé son ticket en signant une victoire décisive.

En effet les samouraïs bleus se sont imposés 2–0, sur des réalisations de Takuma Asano et de Yosuke Ideguchi devant un Saitama Stadium qui avait fait le plein pour l’occasion.

Vahid Halilhodžic, qui avait opté pour une équipe inédite, basé sur l’état de forme des joueurs, qui pour certains venaient de débuter leur saison européenne.

11 de départ :

Kawashima, Nagatomo, Yoshida, Shoji, H. Sakai, Hasebe, Yamaguchi, Ideguchi, Inui, Asano, Osako

Après un début de match assez bon du Japon, ce sont les Australiens qui ont tiré en premier sur une frappe dévissée détournée sur le poteau d’un Eiji Kawashima qui semblait battu.

C’est finalement Takuma Asano qui a ouvert le score pour le Japon à la 41e minutes, en reprenant un bon centre de Yuto Nagatomo pourtant incertain avant la rencontre.

En seconde période la physionomie du match n’a pas vraiment changé, mais malgré la possession de balle pour les Australiens, le Japon est tout de même parvenue à doubler la mise.

En effet c’est le joueur du Gamba Osaka, Yosuke Ideguchi qui a inscrit le 2e but d’une superbe frappe de l’extérieur de la surface dans la lucarne opposée et qui a donc enterré les Espoirs d’égalisation de l’Australie.

En plus de la victoire, on retiendra le très bon match de Takashi Inui ainsi que la solide prestation du joueur de l’Olympique de Marseille Hiroki Sakai qui a été décisif dans ce match.

À noter aussi la bonne performance de Makoto Hasebe qui faisait son retour dans l’équipe nationale et qui a bien usé de son brassard de capitaine.

Grâce à cette victoire le Japon est donc qualifié pour Russie 2018 et disputera pour cette occasion sa 6e coupe du monde consécutive.

Vahid Halilhodžic a donc rempli son objectif de qualifier le Japon, mais aura du travail pour effacer la mauvaise performance du Japon lors de la dernière Coupe du monde au Brésil.

Le Japon disputera tout de même son dernier match de qualification contre l’Arabie Saoudite le 5 septembre prochain à l’extérieur avec aucune pression puisque le travail est déjà effectué.

Qualification Russie 2018 : une liste japonaise élargie pour l’Australie et l’Arabie Saoudite

Le sélectionneur national japonais, Vahid Halilhodžic a dévoilé ce matin sa liste des joueurs retenus pour les 2 derniers matchs de qualification pour la prochaine coupe du monde, contre l’Australie à domicile et contre l’Arabie Saoudite à l’extérieur.

Une fois n’est pas coutume, cette liste comporte 27 noms pour que Vahid puisse juger l’état physique de certains joueurs qui reviennent de blessure, comme Keisuke Honda ou Makoto Hasebe qui fait son retour en équipe nationale.

À noter aussi dans cette liste à la présence des 2 joueurs japonais évoluant en France, avec Eiji Kawashima et Hiroki Sakai qui seront d’ailleurs sûrement titulaires.

On peut aussi se réjouir de la présence de Shinji Okazaki qui a démarré sa saison en fanfare, ainsi que des 2 joueurs du Cerezo Osaka, Hotaru Yamaguchi et Kenyu Sugimoto qui ont retrouvée leur réel niveau ces derniers temps.

Espérons aussi pour le Japon, que Takashi Inui et Gaku Shibasaki qui ont brillé en Espagne en fin de saison dernière On garder leur état de forme d’il y a quelques temps.

Pour rappel le Japon disputera son match contre l’Australie le 31 août dans son stade fétiche à savoir le Saitama Stadium et se déplacera en Arabie Saoudite le 5 septembre pour un match qui pourrait être décisif.

Voici la liste des joueurs japonais sélectionnés :

GK
KAWASHIMA Eiji (Football Club de Metz/France)
HIGASHIGUCHI Masaaki (Gamba Osaka)
NAKAMURA Kosuke (Kashiwa Reysol)

DF
NAGATOMO Yuto (FC Internazionale Milano/Italy)
MAKINO Tomoaki (Urawa Red Diamonds)
YOSHIDA Maya (Southampton FC/England)
SAKAI Hiroki (Olympique de Marseille/France)
SAKAI Gotoku (Hamburger Sport-Verein/Germany)
SHOJI Gen (Kashima Antlers)
UEDA Naomichi (Kashima Antlers)
MIURA Genta (Gamba Osaka)

MF
HASEBE Makoto (Eintracht Frankfurt/Germany)
TAKAHAGI Yojiro (F.C. Tokyo)
KAGAWA Shinji (Borussia Dortmund/Germany)
YAMAGUCHI Hotaru (Cerezo Osaka)
KOBAYASHI Yuki (SC Heerenveen/Netherlands)
SHIBASAKI Gaku (Getafe CF/Spain)
IDEGUCHI Yosuke (Gamba Osaka)

FW
OKAZAKI Shinji (Leicester City Football Club/England)
HONDA Keisuke (CF Pachuca/Mexico)
INUI Takashi (SD Eibar/Spain)
OSAKO Yuya (1.FC Koeln/Germany)
HARAGUCHI Genki (Hertha BSC Berlin/Germany)
MUTO Yoshinori (1.FSV Mainz 05/Germany)
SUGIMOTO Kenyu (Cerezo Osaka)
KUBO Yuya (KAA Gent/Belgium)
ASANO Takuma (VfB Stuttgart/Germany)

 

Qualification Russie 2018 : Le Japon est-il en danger ?

À moins d’un mois des 2 derniers matchs du 3e tour de qualification pour la coupe du monde Russie 2018 de la zone Asie, le Japon occupe la première place du groupe B mais n’est pour autant pas assuré de se qualifier directement.

En effet le Japon possède un point d’avance au classement sur l’Arabie Saoudite et l’Australie et est assurée de finir au moins 3e alors que seulement les 2 premières places permettent de se qualifier directement.

La 3e place permet de se qualifier pour un match de barrage contre le 3e de l’autre groupe de qualifications de la zone Asie, le vainqueur se qualifiant pour un match de barrage contre l’équipe ayant remporté le barrage de la zone CONCACAF.

Dans ces conditions les 2 premières places sont vitales pour se qualifier sans risquer de tomber dans des matchs piège.

Quand on regarde le classement on peut être rassuré car le Japon est en tête avec un point d’avance, mais quand on regarde de plus près le Japon jouera ses 2 derniers matchs contre l’Australie à domicile et contre l’Arabie Saoudite à l’extérieur soit le 3e et le 2e au classement.

Le match contre l’Australie s’annonce donc décisif et surtout très difficile car le Japon a souvent du mal avec le jeu assez physique des Australiens que l’on croyait en mauvaise posture et qui ont réalisé une assez bonne coupe des confédérations en démontrant qu’ils étaient en progression et dangereux.

Les hommes de Vahid Halilhodžic peuvent tout de même se rassurer en se souvenant qu’ils ont fait match nul 1–1 lors du match aller en Australie et qu’en cas de victoire ils seront assurés de la qualification.

À défaut, en cas de défaite, le Japon devra jouer sa qualification contre l’Arabie Saoudite à l’extérieur dans un match ou la pression sera énorme, ce qui risque de paralyser les joueurs japonais pas forcément habitués à cela et souvent en difficulté dans ce cas de figure.

Si on ajoute à cela le public adverse ainsi que la possibilité d’un arbitrage maison favorable à l’équipe qui reçoit(pas vraiment étonnant quand on suit l’ACL) et vous avez tous les ingrédients d’un match piège.

De plus le Japon ne pourra pas vraiment compter sur une défaillance de ses adversaires puisque l’Australie recevra la Thaïlande dans son dernier match et que l’Arabie Saoudite se déplacera aux Émirats arabes unis soit 2 match assez facile.

Si le Japon en est la c’est tout d’abord à cause de la défaite 2–1 subie par les samouraïs bleus à domicile contre les Émirats arabes unis lors du premier match alors que Vahid Halilhodžic disputé son premier match Officiel à la tête de cette équipe.

Mais c’est aussi il y a quelques semaines que le Japon a grillées un 2e joker en faisant match nul 1–1 contre l’Irak sur terrain neutre alors que cette équipe était largement à sa portée et que les samouraïs bleus étaient devant au score avant d’encaisser un but casquette.

Pour expliquer les difficultés japonaises dans cette campagne de qualification pour la prochaine coupe du monde on peut citer en priorité les états de forme en dents de scie de Shinji Kagawa en première partie de saison et surtout de Kensuke Honda en manque de temps de jeu à Milan et assez loin de son influence d’antan.

Dans une moindre mesure ce problème de forme s’est aussi appliqué cette année à Hiroshi Kiyotake qui ne s’est jamais vraiment imposé en Espagne et qui a perdu de sa superbe alors qu’il était devenu un homme de base de Vahid Halilhodžic.

Mais c’est surtout sur le plan de l’efficacité offensive que le bât blesse puisque malgré l’émergence de joueurs tels que Yuya Kubo, Yuya Osako ou Genki Haraguchi le Japon a toujours du mal à inscrire le premier but dans une rencontre.

On peut aussi citer comme facteur négatif l’absence du capitaine de l’équipe Makoto Hasebe blessé ces derniers temps et qui malgré son statut de vétéran amenait sa hargne et son état d’esprit de samouraï à la récupération.

Malgré tout l’optimisme est toujours présent car il ne faut pas oublier que Vahid Halilhodžic est un entraîneur de haut niveau et que son état d’esprit de guerrier et de jeu dans l’espace correspond parfaitement à cette équipe japonaise.

Surtout que certains joueurs japonais ont réussi une superbe fin de saison comme par exemple Takashi Inui en ligua espagnole et Gaku Shibasaki lui aussi en Espagne mais en 2e division.

À noter aussi le retour aux affaires de Hotaru Yamaguchi qui semble avoir retrouvé son meilleur niveau au Cerezo Osaka qui brille actuellement ainsi que la très bonne première partie de saison de Yu Kobayashi avec le Kawasaki frontale qui pourrait largement briguer une place de titulaire.

Vahid Halilhodžic pour aussi compter sur les 2 joueurs japonais évoluant en France à savoir Hiroki Sakai devenu indispensable à l’Olympique de Marseille et Eiji Kawashima qui évolue au FC Metz et qui a repris sa place de titulaire dans les buts du Japon.

Quoi qu’il en soit si le Japon souhaite participer à une 6e coupe du monde consécutive les joueurs japonais devront montrer un autre visage que contre l’Irak et remporter au moins un de leurs 2 derniers matchs.