Qualification Russie 2018 : Le Japon est-il en danger ?

À moins d’un mois des 2 derniers matchs du 3e tour de qualification pour la coupe du monde Russie 2018 de la zone Asie, le Japon occupe la première place du groupe B mais n’est pour autant pas assuré de se qualifier directement.

En effet le Japon possède un point d’avance au classement sur l’Arabie Saoudite et l’Australie et est assurée de finir au moins 3e alors que seulement les 2 premières places permettent de se qualifier directement.

La 3e place permet de se qualifier pour un match de barrage contre le 3e de l’autre groupe de qualifications de la zone Asie, le vainqueur se qualifiant pour un match de barrage contre l’équipe ayant remporté le barrage de la zone CONCACAF.

Dans ces conditions les 2 premières places sont vitales pour se qualifier sans risquer de tomber dans des matchs piège.

Quand on regarde le classement on peut être rassuré car le Japon est en tête avec un point d’avance, mais quand on regarde de plus près le Japon jouera ses 2 derniers matchs contre l’Australie à domicile et contre l’Arabie Saoudite à l’extérieur soit le 3e et le 2e au classement.

Le match contre l’Australie s’annonce donc décisif et surtout très difficile car le Japon a souvent du mal avec le jeu assez physique des Australiens que l’on croyait en mauvaise posture et qui ont réalisé une assez bonne coupe des confédérations en démontrant qu’ils étaient en progression et dangereux.

Les hommes de Vahid Halilhodžic peuvent tout de même se rassurer en se souvenant qu’ils ont fait match nul 1–1 lors du match aller en Australie et qu’en cas de victoire ils seront assurés de la qualification.

À défaut, en cas de défaite, le Japon devra jouer sa qualification contre l’Arabie Saoudite à l’extérieur dans un match ou la pression sera énorme, ce qui risque de paralyser les joueurs japonais pas forcément habitués à cela et souvent en difficulté dans ce cas de figure.

Si on ajoute à cela le public adverse ainsi que la possibilité d’un arbitrage maison favorable à l’équipe qui reçoit(pas vraiment étonnant quand on suit l’ACL) et vous avez tous les ingrédients d’un match piège.

De plus le Japon ne pourra pas vraiment compter sur une défaillance de ses adversaires puisque l’Australie recevra la Thaïlande dans son dernier match et que l’Arabie Saoudite se déplacera aux Émirats arabes unis soit 2 match assez facile.

Si le Japon en est la c’est tout d’abord à cause de la défaite 2–1 subie par les samouraïs bleus à domicile contre les Émirats arabes unis lors du premier match alors que Vahid Halilhodžic disputé son premier match Officiel à la tête de cette équipe.

Mais c’est aussi il y a quelques semaines que le Japon a grillées un 2e joker en faisant match nul 1–1 contre l’Irak sur terrain neutre alors que cette équipe était largement à sa portée et que les samouraïs bleus étaient devant au score avant d’encaisser un but casquette.

Pour expliquer les difficultés japonaises dans cette campagne de qualification pour la prochaine coupe du monde on peut citer en priorité les états de forme en dents de scie de Shinji Kagawa en première partie de saison et surtout de Kensuke Honda en manque de temps de jeu à Milan et assez loin de son influence d’antan.

Dans une moindre mesure ce problème de forme s’est aussi appliqué cette année à Hiroshi Kiyotake qui ne s’est jamais vraiment imposé en Espagne et qui a perdu de sa superbe alors qu’il était devenu un homme de base de Vahid Halilhodžic.

Mais c’est surtout sur le plan de l’efficacité offensive que le bât blesse puisque malgré l’émergence de joueurs tels que Yuya Kubo, Yuya Osako ou Genki Haraguchi le Japon a toujours du mal à inscrire le premier but dans une rencontre.

On peut aussi citer comme facteur négatif l’absence du capitaine de l’équipe Makoto Hasebe blessé ces derniers temps et qui malgré son statut de vétéran amenait sa hargne et son état d’esprit de samouraï à la récupération.

Malgré tout l’optimisme est toujours présent car il ne faut pas oublier que Vahid Halilhodžic est un entraîneur de haut niveau et que son état d’esprit de guerrier et de jeu dans l’espace correspond parfaitement à cette équipe japonaise.

Surtout que certains joueurs japonais ont réussi une superbe fin de saison comme par exemple Takashi Inui en ligua espagnole et Gaku Shibasaki lui aussi en Espagne mais en 2e division.

À noter aussi le retour aux affaires de Hotaru Yamaguchi qui semble avoir retrouvé son meilleur niveau au Cerezo Osaka qui brille actuellement ainsi que la très bonne première partie de saison de Yu Kobayashi avec le Kawasaki frontale qui pourrait largement briguer une place de titulaire.

Vahid Halilhodžic pour aussi compter sur les 2 joueurs japonais évoluant en France à savoir Hiroki Sakai devenu indispensable à l’Olympique de Marseille et Eiji Kawashima qui évolue au FC Metz et qui a repris sa place de titulaire dans les buts du Japon.

Quoi qu’il en soit si le Japon souhaite participer à une 6e coupe du monde consécutive les joueurs japonais devront montrer un autre visage que contre l’Irak et remporter au moins un de leurs 2 derniers matchs.

Russie 2018 : Le Japon fait match nul à l’extérieur contre l’Irak

Logo JFA
Logo JFA

Le Japon qui disputée mardi à Téhéran un match de qualification pour la prochaine coupe du monde contre l’Irak a été tenu en échec sur le score de 1–1 lors d’une rencontre jouée sur un rythme assez faible.

Vahid Halilhodžic qui devait faire avec les absences de Kagawa victime d’une blessure à l’épaule contractée contre la Syrie et de Yamaguchi pas à 100 % n’a donc pas trouvé de solution miracle.

11 de départ :
Kawashima, Nagatomo, Shoji, Yoshida,H. Sakai, W. Endo, Ideguchi, Haraguchi, Honda, Y. Kubo, Osako

Malgré un début de rencontre timide côté japonais ce sont bien eux qui ont ouvert le score dès la 8e minute de jeu sur un corner bien repris de la tête par Osako plutôt à son avantage dans cette rencontre.

La suite de cette première mi-temps qui n’a pas été dés plus emballante à tout de même été dominé territorialement par le Japon mais le manque d’impact physique et de rythme sûrement dû en partie à la chaleur n’ont pas permis aux samouraï bleus de doubler la mise.

En 2e mi-temps les choses ne se sont pas arrangées pour le spectacle mais c’est tout de même le Japon qui a tiré le premier en touchant le poteau par Osako seul joueur japonais à son niveau habituel.

Se sont finalement les Joueurs Irakiens qui vont parvenir à égaliser sur un cafouillage défensif combiné à une faute de main de Kawashima alors que rien ne présageait de ce but.

En plus de ce but gag concédé le Japon a de plus perdu Hiroki Sakai sur blessure sur l’action ce qui n’a rien arrangé.

Par la suite le manque de rythme toujours criant dans cette rencontre n’a pas permis aux joueurs japonais de marquer ce 2e but qui aurait pu être décisif pour la qualification.

En effet avec ce match nul le Japon occupe toujours la première place de son groupe de qualifications avec 17 points au compteur devant l’Australie et l’Arabie Saoudite avec 16 points dans l’escarcelle.

Les choses se compliquent donc un peu puisque le Japon recevra l’Australie avant de se déplacer en Arabie Saoudite lors de 2 rencontres durant lesquelles la pression sera à son paroxysme ce qui n’est pas un avantage pour les joueurs japonais.

Quoiqu’il en soit on retiendra de cette rencontre que les blessures et la chaleur n’ont pas permis aux joueurs nippons d’imposer leur jeu, eux qui n’ont pas semblé avoir retenu les erreurs du match contre la Syrie.

Le Japon fait match nul contre la Syrie

Logo JFA
Logo JFA

L’équipe nationale japonaise qui disputait mercredi à Tokyo un match amical contre la Syrie n’a pu faire mieux qu’un match nul 1 partout dans un match qui ne restera pas dans les annales.

Vahid Halilhodžic qui avait décidé d’aligner pour ce match une équipe mixte entre titulaires et remplaçants s’attendaient sûrement à une première mi-temps de meilleure facture.

À noter tout de même que les 2 joueurs japonais de ligue 1 étaient titulaires avec Kawashima dans les bus et Hiroki Sakai en défense.

11 de départ :
Kawashima, Nagatomo, Shoji, Yoshida, H. Sakai, Yamaguchi, Konno, Haraguchi, Kagawa, Y. Kubo, Osako

Dans cette première mi-temps le Japon aura mis du temps à rentrer dans la partie puisqu’après un premier quart d’heure catastrophique marquée par la blessure de Kagawa les choses ne se sont arrangées qu’en fin de mi-temps.

Lors de cette première période le Japon qui s’est contenté de passe longue et d’un jeu brouillon a quand même mieux fini avec un Haraguchi qui a été le seul joueur à surnager à la différence du côté gauche de la défense Nagatomo/Shoji en difficulté dans cette mi-temps.

En début de 2e mi-temps, malgré l’entrée en jeu de Honda les choses ne se sont pas arrangées puisque c’est la Syrie qui a ouvert le score à la 48e minute sur un but où la défense Japonaise était aux abonnés absents.

Ce but a eu le mérite de réveiller les joueurs japonais qui ont par la suite totalement dominée le match et c’est logiquement que le Japon a égalisé.

En effet c’est Konno qui a inscrit le seul but côté japonais sur un joli service de Nagatomo bien meilleur en seconde mi-temps après sa première période ratée.

Malgré leur domination les joueurs japonais qui se sont procurés pas mal d’occasions n’ont jamais réussi à inscrire le 2e but synonyme de victoire.

Finalement on retiendra de ce match la bonne performance de T. Inui et dans une moindre mesure celle de Haraguchi ainsi que la première sélection de Ideguchi.

Le Japon est donc passé à côté en première mi-temps et malgré une seconde période bien meilleure n’a pas réussi à remporter la victoire et devra faire bien mieux contre l’Irak la semaine prochaine pour se positionner clairement pour une qualification pour la prochaine coupe du monde.

Liste des joueurs retenus pour les 2 prochains matchs du Japon

Logo JFA
Logo JFA

La fédération japonaise de football et Vahid Halilhodžic ont dévoilés aujourd’hui la liste des joueurs retenus pour les 2 prochains matchs du Japon contre la Syrie pour un match amical et contre l’Irak pour un match qualificatif pour le prochain mondial.

À noter dans cette liste l’absence du capitaine emblématique Makoto Hasebe toujours en rééducation pour son genou.

On retrouve dans cette liste les 2 attaquants japonais en forme du moment à savoir Yuya Kubo et Takahashi Inui qui a récemment brillé contre le FC Barcelone.

Du côté des nouveaux, 3 joueurs japonais feront leur apparition dans le groupe avec Tomoya Ugajin des Urawa Reds, Genta Miura du Gamba Osaka et Kohei Kato qui évolue dans le championnat bulgare.

Si l’on est chauvin on pourra se féliciter de la présence des 2 joueurs japonais évoluant en France en la présence du joueur de Marseille Hiroki Sakai ainsi que du joueur du FC Metz Eiji Kawashima.

Du côté du calendrier, le match amical contre la Syrie se disputera le 7 juin tandis que la rencontre comptant pour la qualification pour la prochaine Coupe du monde 2018 en Russie contre l’Irak aura lieu le 13 juin.

Voici la liste des joueurs retenus :

GK
KAWASHIMA Eiji (Football Club de Metz/France)
HIGASHIGUCHI Masaaki (Gamba Osaka)
NAKAMURA Kosuke (Kashiwa Reysol)

DF
NAGATOMO Yuto (FC Internazionale Milano/Italy)
MAKINO Tomoaki (Urawa Red Diamonds)
UGAJIN Tomoya (Urawa Red Diamonds) *
YOSHIDA Maya (Southampton FC/England)
SAKAI Hiroki (Olympique de Marseille/France)
SAKAI Gotoku (Hamburger Sport-Verein/Germany)
SHOJI Gen (Kashima Antlers)
MIURA Genta (Gamba Osaka) *

MF
KONNO Yasuyuki (Gamba Osaka)
KURATA Shu (Gamba Osaka)
KAGAWA Shinji (Borussia Dortmund/Germany)
KATO Kohei (PFC Beroe Stara Zagora/Bulgaria) *
YAMAGUCHI Hotaru (Cerezo Osaka)
ENDO Wataru (Urawa Red Diamonds)
IDEGUCHI Yosuke (Gamba Osaka)

FW
OKAZAKI Shinji (Leicester City Football Club/England)
HONDA Keisuke (AC Milan/Italy)
INUI Takashi (SD Eibar/Spain)
OSAKO Yuya (1.FC Koeln/Germany)
HARAGUCHI Genki (Hertha BSC Berlin/Germany)
KUBO Yuya (KAA Gent/Belgium)
ASANO Takuma (VfB Stuttgart/Germany)

Que retenir des 2 derniers matchs du Japon ?

Yuya Kubo continue son début de saison canon et impressionne avec l'équipe nationale japonaise.
Yuya Kubo continue son début de saison canon et impressionne avec l’équipe nationale japonaise.

Alors que le Japon semblait en difficulté dans sa phase qualificative pour la prochaine Coupe du monde, les 2 dernières victoires obtenues contre les Émirats arabes unis et contre la Thaïlande ont permis aux samouraïs bleus de prendre la tête du groupe grâce à une meilleure différence de buts que l’Arabie Saoudite.

Mais au-delà de cette victoire que peut-on retenir de ces 2 rencontres ?

 

Tout d’abord au point de vue des qualifications le Japon semble dorénavant en position favorable pour se qualifier en Russie, mais devra se déplacer 2 fois, tout d’abord en Irak mais surtout en Arabie Saoudite pour la finale du groupe.

Rien ne sera facile non plus à domicile puisque c’est l’Australie qui viendra au Japon dans un match souvent difficile pour les Japonais.

Malgré cela le Japon a rétabli les choses et semble tout de même supérieurs sur le papier à ses concurrents directs.

Un autre point positif est le fait que Vahid Halilhodžic semble avoir compris que Honda n’était plus indispensable dans les 11 de départ de l’équipe ce qui est assez évident au vu du manque de temps de jeu de ce dernier.

Kagawa de son côté qui se trouve un peu dans la même situation a lui réalisé 2 bonnes prestations mais rien ne nous dit que si son temps de jeu reste le même à Dortmund son niveau ne s’en ressentira pas et Halilhodžic devra alors se passer de lui.

Le problème des vétérans de cette équipe qui commence à vieillir semble donc réglée surtout avec l’arrivée de joueurs émergeant comme par exemple Kubo auteur de 2 buts et qui a impressionné lors des 2 rencontres, ce qui pourraient faire de lui un indispensable.

Reste le problème du milieu de terrain puis que Vahid Halilhodžic qui devait se passer d’Hasebe a titularisé Konno lors du premier match qui a certes réalisé une bonne prestations mais qui n’est clairement pas un choix d’avenir, et a titularisé G.Sakai lors du 2e match ce qui n’a pas été une très grande réussite étant donné que le joueur évolue normalement en défense sur un côté.

Malgré une assise défensive que Vahid titularise la plupart du temps rien ne semble fait dans les autres lignes ce qui n’est pas forcément un mal surtout que c’est la que les jeunes japonais arrivent en force pour rajeunir le 11 de départ.

Le dernier point positif est le fait que Vahid Halilhodžic sort grandi de ces 2 derniers matchs vu que ces choix qui paraissaient curieux ont payé ce qui va lui permettre de continuer son travail sans la pression médiatique de son début de parcours.

Rendez-vous pour les prochains matchs du Japon en juin avec une rencontre amicale à domicile contre la Syrie et un déplacement important en Irak pour un match qualificatif pour la du Coupe monde 2018.

Nouvelle victoire du Japon contre la Thaïlande

Logo JFA
Logo JFA

L’équipe nationale japonaise qui disputait aujourd’hui au Saitama Stadium dans le cadre des qualifications pour la prochaine Coupe du monde un match contre la Thaïlande s’est imposé sur le score de 4 à 0.

Vahid Halilhodžic qui devait faire avec beaucoup de joueurs blessés pour cette rencontre à tout de même trouver des solutions puisque le Japon n’a pas eu vraiment à trembler lors de ce match.

Pour information le Japon avait encore une fois titularisée les 2 joueurs de ligue 1 à savoir Hiroki Sakai de Olympique de Marseille et Eiji Kawashima du FC Metz.

Dans cette rencontre c’est tout d’abord Kagawa qui a ouvert les hostilités en début de rencontre avant que Okazaki n’inscrive le 2e but de la rencontre le tout pendant la première mi-temps.

À noter que Shinji Okazaki a inscrit ici son 50e buts pour le Japon.

Par la suite malgré un début de seconde période difficile les samouraïs bleus ont inscrit le 3e but par l’intermédiaire de Kubo sur une belle frappe à l’entrée de la surface de réparation, et c’est finalement Yoshida qui a fermé la marque sur un but de la tête sur corner.

yuya Kubo a confirmé son état de forme actuel en inscrivant un 2e but en 2 matchs puisqu’il avait ouvert la marque pour le Japon la semaine dernière contre les Émirats arabes unis.

Les joueurs japonais aurait pu concéder un but sur penalty en fin de match mais Kawashima en avait décidé autrement alors que certains dont moi pensais que sa sélection était injustifiée au vu de son temps de jeu récent.

Grâce à cette victoire le Japon s’est totalement relancé pour la qualification pour la Coupe du monde 2018 mais rien n’est décidé puisque l’on s’oriente vers une course à 3 équipes avec l’Arabie Saoudite, l’Australie et le Japon.

 

Le Japon s’impose 2 à 0 aux Émirats arabes unis

Logo JFA
Logo JFA

L’équipe nationale japonaise qui disputait ce jour aux Émirats arabes unis un match de qualification pour la prochaine Coupe du monde s’est imposé sans anicroche sur le score de 2 à 0.

En effet le Japon a ouvert le score au quart d’heure de jeu par l’intermédiaire de Y. Kubo bien servi par H. Sakai avant de doubler la mise en tout début de seconde période grâce à un but de Konno qui évolué avec le numéro 17 en remplacement de Hasebe et qui a réalisé un superbe match.

Vahid Halilhodžic qui avait pour l’occasion aligné une équipe assez curieuse a donc réalisé son pari puisque ses hommes ont remporté ce match de manière sérieuse malgré un début de seconde mi-temps assez compliquée juste avant de marquer ce 2e but.

Les samouraïs bleus ont donc pris leur revanche sur les Émirats arabes unis qui les avaient battus 2–1 lors du match aller alors que les Japonais avaient inscrit un but que l’arbitre n’avait pas accordé.

À noter que pour ce match les 2 joueurs japonais évoluant dans le championnat de France était titulaire avec Kawashima dans le but et H. Sakai dans le couloir droit.

Grâce à cette victoire le Japon revient à égalité de points avec l’Arabie Saoudite qui garde la première place du groupe grâce à une meilleure différence de but.

Rendez-vous pour le prochain match du Japon mardi prochain au Saitama Stadium contre la Thaïlande.