Coupe d’Asie de l’Est 2017 : le Japon explose à domicile

Le Japon qui disputait samedi au Ajinomoto Stadium son dernier match de la coupe d’Asie de l’Est 2017, contre la Corée-du-Sud, s’est incliné lourdement et finit donc 2e de cette compétition.

En effet, cette rencontre qui s’apparentait à une finale de la coupe d’Asie de l’Est 2017 au vu des résultats précédents, s’est soldée par une défaite 4–1 pour les Japonais.

Pour ce match ou le Japon n’avait besoin que d’un match nul, Vahid Halilhodžic avait opté pour une équipe constituée des joueurs qui avaient plus ou moins plus au sélectionneur national, dont Nakamura dans les cages et Ito en attaque.

11 de départ :

Nakamura, Kurumaya, Shoji, Miura, Ueda, Konno, Ideguchi, Doi, Kurata, Ito, Kobayashi

Malgré l’ouverture du score très rapide du Japon après 3 minutes sur un penalty transformé par Yu Kobayashi, on a vite compris que le Japon n’était pas au niveau dans cette rencontre.

C’est tout d’abord, Kim Shin–Wook qui à égaliser à la 13e minute de jeu sur une tête bien placée, avant que Jung Woo Young ne permette à la Corée-du-Sud de passer devant sur un superbe coup franc.

Mais cette première mi-temps désastreuse pour le Japon n’en était pas terminée, puisque Kim Shin-Wook a inscrit son 2e but de la soirée sur une action ou il s’est retrouvé totalement seul dans la surface de Kosuke Nakamura.

En seconde mi-temps, alors qu’on était en droit de s’attendre à une réaction, les samouraïs bleus n’ont jamais été vraiment dangereux et ont de plus concédé un 4e but inscrit par Yu Kobayashi contre son camp.

En fin de match, après l’entrée de Kengo Kawamata qui a amené un peu d’agressivité, le Japon aurait tout de même pu réduire le score grâce à ce dernier, pas en réussite malheureusement.

Finalement, les seuls acteurs du match qui auront été à leur niveau côté japonais, ont été les ultra nippon qui ont continué d’encourager leur équipe qui n’en méritait pas tant jusqu’à la fin.

On pourra toujours se dire, que cette compétition n’était pas une compétition vraiment importante, cette lourde défaite, qui plus est contre une équipe asiatique, n’en demeure pas moins lamentable et restera sûrement en travers de la gorge des supporters.

À noter, que les Nadeshiko n’avait guère fait mieux hier, en s’inclinant 2–0 contre la Corée du Nord, laissant ainsi les joueuses nord-coréennes remportées la coupe d’Asie de l’Est 2017.

L’année 2017, est donc terminée pour l’équipe nationale japonaise, qui pour rappel disputera la prochaine coupe du monde en Russie, mais qui devra beaucoup travailler pour espérer quelque chose vu l’état de l’équipe.

Retrouvez mes précédents articles sur la coupe d’Asie de l’Est 2017 par ici :
http://www.j-leagueblog.com/J-League_tag/coupe-dasie-de-lest-2017/

 

Coupe d’Asie de l’Est 2017 : Le Japon remporte sa 2e victoire

Les samouraïs bleus, qui disputaient mardi au Ajinomoto Stadium leur 2e match de la coupe d’Asie de l’Est 2017 contre la Chine se sont imposés 2–1.

Les 2 buts japonais de cette rencontre ont été inscrits par Yu Kobayashi sur une passe plus ou moins volontaire de Kengo Kawamata, et par Gen Shoji sur une superbe frappe de plus de 30 m.

Après un premier match contre la Corée du Nord durant lequel le Japon avait déçu, Vahid Halilhodžic avait décidé de changer plus de la moitié de son 11 de départ.

11 de départ :

Higashigushi, Yamamoto, Shoji, Miura,Ueda, Konno, Doi, Kurata, oshima, Ito, Kobayashi

La première mi-temps, qui n’a pas été joué sur un rythme fou ce qui devient une habitude du côté de l’équipe japonaise, nous aura offert finalement que des actions stériles avec 2 tête de Yu Kobayashi au-dessus de la barre transversale.

À noter tout de même, la blessure de oshima qui est malheureusement un habitué de ce genre de choses malgré son talent.

Malheureusement pour le spectacle, la 2e mi-temps a débuté sur les mêmes bases avant de finir en feu d’artifice dans les 10 dernières minutes de jeu.

En effet, alors que le Japon était plutôt dominé dans cette seconde période, c’est grâce à Kengo Kawamata auteur d’une bonne entrée en jeu, que les samouraïs bleus ont ouvert le score à la 84e minute sur un service plus ou moins intentionnel de ce dernier pour Yu Kobayashi qui a bien conclu l’action.

Puis, le Japon a doublé la marque 2 minutes plus tard sur une superbe frappe de Shoji qui a donné raison à la patience des supporters.

La Chine, qui a effectué un bon match, a finalement été remercié de ses efforts en inscrivant la réduction du score sur un penalty un peu généreux.

À part le but de venu d’ailleurs de Shoji, on retiendra de cette rencontre la nouvelle bonne performance de Junya Ito ainsi que la bonne entrée en jeu de Kengo Kawamata qui mériterait d’être revu en équipe nationale.

Pour information, l’équipe féminine (Nadeshiko) qui affrontait elle aussi la Chine hier, dans le cadre de la coupe d’Asie de l’Est 2017, s’était imposée 1–0.

Prochain adversaire : la Corée du Sud.

Retrouvez mon article sur le match du Japon contre la Corée du Nord par ici :
http://www.j-leagueblog.com/samourais-bleus/coupe-dasie-de-lest-2017-japon-simpose-douleur/

Coupe d’Asie de l’Est 2017 : Le Japon s’impose dans la douleur

Le Japon, qui disputait samedi au Ajinomoto Stadium son premier match de la coupe d’Asie de l’Est 2017 contre la Corée du Nord, s’est imposé dans la douleur sur le plus petite des marges.

En effet, les samouraïs bleus doivent leur victoire à un but inscrit dans les arrêts de jeu de la rencontre sur une belle frappe du joueur du Gamba Osaka Yosuke Ideguchi.

L’entraîneur du Japon, Vahid Halilhodžic, avait aligné comme prévu pour cette rencontre et vu les joueurs présents une équipe inédite qui n’a pas forcément trouvé ses marques dans cette rencontre.

11 de départ :

Nakamura, Kurumaya, Shoji, Taniguchi, Muroya, Konno, Ideguchi, Kurata, Takahagi, Kobayashi, Kanazaki

Après une première mi-temps assez soporifique, le match s’est un peu animé en seconde période mais ça n’est finalement que dans les arrêts de jeu que le Japon a fait la différence.

Mais cette victoire japonaise, s’apparente tout de même un petit miracle au vu du nombre d’occasions se sont procurés les joueurs de la Corée-du-Nord qui ne doivent cette défaite uniquement à un Nakamura en état de grâce aujourd’hui.

On retiendra aussi la belle performance du joueur du Kashiwa Reysol Junya Ito qui est entré en cours de 2e période et qui a illuminé le jeu du Japon.

Le Japon s’est donc imposé dans la douleur de son entrée en jeu dans la compétition mais à sa décharge l’équipe de départs était inédite et les joueurs n’avaient pas forcément encore d’automatismes.

Grâce à cette victoire le Japon prend la tête de cette Coupe d’Asie de l’Est 2017, puisque la Chine et la Corée du Sud ont fait match nul 2–2.

À noter, que vendredi l’équipe féminine japonaise avait offert un peu plus de spectacle en s’imposant 3–2 contre la Corée du Sud sous une pluie diluvienne.

Les 2 équipes japonaises disputeront leur prochain match respectif contre la Chine.

Russie 2018 : le Japon hérite d’un groupe dont il peut sortir

Vendredi, a été effectué au palais du Kremlin le tirage au sort de la coupe du monde 2018 (Russie 2018)qui a permis au Japon d’hériter d’un groupe à sa portée.

En effet, le Japon se retrouve dans le groupe H en compagnie de la Pologne, du Sénégal et de la Colombie qui fait office de favori de ce groupe de qualifications.

Pour rappel, lors de la coupe du monde 2014 au Brésil, le Japon avait hérité d’un groupe assez similaire avec déjà la Colombie, une équipe européenne la Grèce, et une équipe africaine la Côte d’Ivoire.

Le Japon avait été éliminé alors, avec un match nul 0–0 contre la Grèce, et 2 défaites, contre la Côte d’Ivoire 2–1, et contre la Colombie lors du dernier match 4–1.

Espérons, que les choses se passent un peu mieux lors de cette coupe du monde en Russie.

Quoi qu’il en soit le Japon disputera son premier match contre les favoris de ce groupe, la Colombie qui s’en est bien sortie lors des qualifications sud-américaines.

La première réaction de l’entraîneur du Japon Vahid Halilhodžic après le tirage au sort a été plutôt positive : « on aurait pu tomber dans un groupe plus difficile. Le match clé sera contre la Colombie »

Vahid  a par la suite déclarée :« Ces 3 équipes pratique un football un peu différent les unes des autres, on a 7 mois pour se préparer et être au top pour le premier match. Nous devons aller en Russie avec de l’ambition »

Voici le programme de la phase de groupes pour le Japon :

19 juin : Colombie–Japon 18 heures

24 juin : Japon–Colombie 20 heures

28 juin : Japon–Pologne 17 heures

Les horaires ont été donnés en heure locale

Liste des joueurs sélectionnés pour la Coupe d’Asie de l’Est 2017

Logo Fédération japonaise de football (JFA)La fédération japonaise de football et Vahid Halilhodžic ont annoncé ce matin la liste des joueurs japonais sélectionnés pour disputer la coupe d’Asie de l’Est 2017.

Une liste composée uniquement de joueur évoluant en J.League puisque cette compétition se déroule en dehors des dates internationales.

L’entraîneur du Japon, devra de plus se passer des joueurs des Urawa Reds qui ont remporté récemment la ligue des champions asiatiques 2017 et qui disputeront donc la coupe du monde des clubs 2017 qui se jouera en même temps que la coupe d’Asie de l’Est.

Cette sélection de joueurs fait la part belle aux équipes qui luttent pour le titre puisque 6 joueurs de Kashima, et 5 joueurs de Kawasaki sont présents.

Mais la grosse surprise de cette sélection est sans aucun doute dans les buts avec le retour en sélection de Shuichi Gonda après une longue absence.

Liste des joueurs sélectionnés :

GK
HIGASHIGUCHI Masaaki (Gamba Osaka)
GONDA Shuichi (Sagan Tosu)
NAKAMURA Kosuke (Kashiwa Reysol)
DF
YAMAMOTO Shuto (Kashima Antlers) *
NISHI Daigo (Kashima Antlers)
TANIGUCHI Shogo (Kawasaki Frontale)
KURUMAYA Shintaro (Kawasaki Frontale)
SHOJI Gen (Kashima Antlers)
UEDA Naomichi (Kashima Antlers)
MIURA Genta (Gamba Osaka)
HATSUSE Ryo (Gamba Osaka) *
MF
KONNO Yasuyuki (Gamba Osaka)
TAKAHAGI Yojiro (F.C. Tokyo)
KIYOTAKE Hiroshi (Cerezo Osaka)
OHSHIMA Ryota (Kawasaki Frontale)
MISAO Kento (Kashima Antlers) *
IDEGUCHI Yosuke (Gamba Osaka)

FW
KOBAYASHI Yu (Kawasaki Frontale)
KURATA Shu (Gamba Osaka)
KANAZAKI Mu (Kashima Antlers)
ABE Hiroyuki (Kawasaki Frontale) *
SUGIMOTO Kenyu (Cerezo Osaka)
ITO Junya (Kashiwa Reysol) *
*Première sélection

Pour information, Kenyu Sugimoto, Hiroshi Kiyotake et Daigo Nishi sont forfait pour la compétition et ont été remplacé par Kengo Kawamata,Shoma Doi et Sei Muroya.

Samouraïs bleus : 2e défaite consécutive pour le Japon

Kenyu Sugimoto, entrée en cours de match, n'a pas réussi à égaliser pour les samouraïs bleus
Kenyu Sugimoto, entrée en cours de match, n’a pas réussi à égaliser pour les samouraïs bleus

Le Japon, qui disputait hier à Bruges un match amical contre la Belgique s’est incliné, et a subi sa 2e défaite consécutive après celle contre le Brésil.

En effet, les samouraïs bleus se sont inclinés sur le score de 1–0 sur un but inscrit à la 72e minute de jeu par Lukaku.

Vahid Halilhodžic, qui avait décidé d’aligner une équipe pratiquement semblable que lors du dernier match amical, n’a pas forcément appris grand-chose après cette rencontre.

11 de départ :

Kawashima, Nagatomo, Makino, Yoshida,  Hiroki Sakai,Yamaguchi, Ideguchi, Haraguchi, Nagasawa, Asano, Osako

Malgré 10 premières minutes à l’avantage du Japon, la Belgique a vite remit les choses au point en prenant le contrôle de la balle et du match.

Mais, la domination stérile de la Belgique n’a pas empêché le Japon de placer quelques contre avec notamment une tête de Osako au-dessus de la cage adverse.

On retiendra aussi de cette première mi-temps pour le Japon une bonne attitude sur coup franc avec un duo Makino/Yoshida dominateur dans les airs.

À noter aussi, les bonnes performances des 2 joueurs de ligue, à savoir Hiroki Sakai et surtout Eiji Kawashima auteur de quelques parades décisives.

En seconde période, dans un match moins emballé et moins emballant, c’est finalement la Belgique qui a concrétisé sa domination en inscrivant le seul but du match par Lukaku.

Malgré une fin de match ou le Japon s’est montré dangereux, les joueurs japonais ont subi leur 2e défaite consécutive et la première contre la Belgique dans l’histoire de l’équipe nationale Japonaise.

Cette nouvelle défaite, à mis en lumière les lacunes dans l’animation offensive japonaise et surtout dans la liaison entre le milieu terrain et l’attaque qui semble symptomatique chez cette équipe.

La situation n’est pas encore désespérée, mais Vahid Halilhodžic devra vite trouver une solution pour que le Japon puisse espérer passer la phase de groupes à la coupe du monde en Russie.

 

Le Japon s’incline logiquement contre le Brésil

Le Japon, qui disputait vendredi au stade Pierre Mauroy de Lille, un match amical contre le Brésil s’est logiquement incliné 3–1.

Vahid Halilhodžic, qui avait décidé de se passer des services de Shinji Kagawa, Keisuke Honda, et Shinji Okazaki, nous avait concocté une équipe classique au vu des absents.

11 de départ du Japon :

Kawashima, Nagatomo (c), Makino, Yoshida, Hiroki Sakai, Yamaguchi, Hasebe, Haraguchi, Ideguchi, Yuya Kubo, Osako

Malgré 5 premières minutes à l’avantage du Japon, cette première mi-temps s’est apparentée à un cavalier seul des Brésiliens qui ont ouvert le score dès la 10e minute sur un penalty transformé par Neymar.
À noter, que ce penalty a été obtenu avec l’aide de l’arbitrage vidéo utilisé dans cette rencontre.

Par la suite, malgré un nouveau penalty de Neymar, arrêter cette fois par Kawashima, le Japon a concédé un 2e but sur une superbe frappe du joueur du Real Madrid Marcelo.

C’est finalement, Gabriel Jésus qui a inscrit le 3e but brésilien de cette première mi-temps, de laquelle on ne retiendra côté japonais que la frappe sur la barre de Yoshida.

En seconde période, avec l’entrée en jeu de Asano à la place d’un Yuya Kubo fantomatique, le Japon a enfin commencé à rentrer dans cette rencontre.

C’est donc logiquement, que Tomoaki Makino a réussi à réduire le score à la 63e minute de la tête sur un Corner bien effectué tar Ideguchi.

Le Japon, bien meilleur en seconde période, est même parvenu à inscrire un 2e but par Kenyu Sugimoto, malheureusement logiquement refusé pour un hors-jeu.

Côté négatif, on retiendra de cette encontre que le Japon a énormément de progrès à faire contre une telle position, surtout défensivement.

Côté positif, on ne retiendra que l’entrée en jeu du joueur de Stuttgart Takuma Asano qui a été décisive, ainsi que dans une moindre mesure, les prestations plutôt positives de Ideguchi et de Yamaguchi.

À noter que pour cette rencontre, le brassard de capitaine était sur le bras de Yuto Nagatomo, qui honorée sa centième sélection pour cette rencontre.

Prochain rendez-vous pour le Japon, mardi prochain à Bruges pour affronter la Belgique.