Takumi Minamino : Sur les traces de Kagawa ?

Takumi Minamino avec le maillot du Red Bull Salzburg
Takumi Minamino avec le maillot du Red Bull Salzburg

Si la plupart des observateurs du football japonais utilisent souvent Shinji Kagawa comme faire-valoir de la formation du Cerezo Osaka, un autre joueur issu de ce club pourrait être le futur du football japonais en suivant les traces de Kagawa.

En effet, Takumi Minamino, tout comme Shinji Kagawa, a rejoint assez tôt l’Europe en signant du côté du Red Bull Salzburg en janvier 2015.

Un transfert à haut risque qui s’est révélé positif contrairement à une autre star du Cerezo Osaka Yoichiro Kakitani qui a échoué en Suisse.

Et si les dirigeants de Salzburg, se vantaient au moment de la signature, de suivre Minamino depuis plusieurs années, c’est sans doute le but inscrit par ce dernier contre Manchester United en juillet 2013 qui a pesé beaucoup dans cette signature.

Une signature très positive pour le club, donc, puisque depuis l’arrivée du jeune joueur du Cerezo, le club autrichien a remporté le championnat en 2015, 2016 et 2017 ainsi que la coupe d’Autriche 2015, 2016 et 2017.

Du côté de ses statistiques personnelles, Takumi Minamino a inscrit 10 buts lors de la saison 2015/16 en championnat et 11 buts la saison d’après, mais malheureusement pour lui la saison 2017/18 a débuté par une blessure au genou qui l’a tenu éloigné des terrains pendant 6 semaines.

Mais malgré cela, l’ancien du Cerezo Osaka a déjà inscrit 3 buts en championnat cette saison.

Côté terrain, Minamino se définit lui-même comme un milieu de terrain porté sur l’offensive, rapide, adepte du drible, et capable de tirer de loin.

C’est d’ailleurs sur une frappe de l’extérieur de la surface que Takumi Minamino avait enchanté les supporters des roses d’Osaka en inscrivant son superbe but contre Manchester United.

Son meilleur poste, reste quand il évolue sur un côté comme lorsqu’il évoluait au Cerezo Osaka.

Seul petit bémol, Takumi Minamino, ne possède pas encore une vision de jeu ainsi qu’un sens de la passe assez développée pour s’imposer au niveau international.

C’est d’ailleurs sûrement une des raisons, qui ne lui ont pas permis de s’imposer en équipe nationale, lui qui ne compte actuellement que 2 sélection avec le Japon.

Quoi qu’il en soit, Takumi Minamino reste tout de même un joueur au-dessus de la moyenne techniquement, et si il retrouve son niveau d’avant sa blessure, et soigne quelques défauts, il pourrait réellement devenir un atout de l’équipe nationale.

 

Hiroki Sakai, de Kashiwa à Marseille

Hiroki Sakai sous les couleurs de l'Olympique de Marseille
Hiroki Sakai sous les couleurs de l’Olympique de Marseille

Hiroki Sakai est arrivé à l’Olympique de Marseille en début de saison dernière dans l’anonymat, alors qu’il venait de terminer son contrat à Hanovre.

Aujourd’hui il est devenu indispensable sur le bord de la méditerranée.

Pourtant, les choses n’étaient pas courues d’avance. Après 4 saisons dans le championnat allemand, pas grand monde à Marseille et dans le reste de la France ne connaissait l’international japonais.

En effet, après une première demi-saison en Bundesliga d’adaptation, Hiroki Sakai a été durant les 3 années suivantes à Hanovre un défenseur sérieux, avec une réputation de professionnalisme et de gentillesse.

On retiendra en prime son superbe but inscrit contre le Werder Brême, qui avait en 2014 marqué les supporters.

Malgré cela, il est clair que la notoriété de Hiroki Sakai lors de son arrivée sur la Canebière n’était pas des plus grandes. Le joueur nippon avait pourtant déjà connu le haut niveau avec son club de Kashiwa.

En effet, il rejoint le club formateur de Kashiwa en 2003, en catégorie jeune joueur.

Il y restera jusqu’à devenir professionnel. Avec eux, il a connu la montée du club en première division japonaise, suivie du titre de champion de J.League J1 la saison d’après soit en 2011, ce qui reste un exploit assez rare.

Ce titre de champion lui a d’ailleurs permis de disputer la coupe du monde des clubs 2011 durant laquelle son club a fini 4e, avec, comme performance personnelle un but inscrit en demi-finale contre le Santos FC d’un certain Neymar, dont il était au marquage.

Il a de plus connu les joies de la ligue des champions asiatiques, avec un joli parcours en 2012 qui a mené le Kashiwa Reysol jusqu’aux demi-finales de la compétition avec une défaite contre le Guangzhou Evergrande.

Au niveau international, Hiroki Sakai a participé à la belle aventure des espoirs japonais lors des JO de Londres en 2012, avec une 4e place pour le Japon et 4 titularisations pour lui, durant lesquelles il a été plus que positif.

Son niveau de jeu augmentant, il est devenu un titulaire indispensable de l’équipe nationale, surtout depuis l’arrivée de Vahid Halilhodžic a la tête du Japon.

C’est d’ailleurs Coach Vahid qui lui a conseillé de rejoindre l’Olympique de Marseille à la fin de son contrat en Allemagne.

Certes les mauvaises langues diront qu’il a profité de la blessure de Atsuto Uchida pour devenir titulaire en équipe nationale, mais rien ne dit qu’il n’aurait pas obtenu cette place en concurrence avec ce dernier.

C’est donc mine de rien un joueur certes pas très connu du public français mais aguerri au très haut niveau qui évolue du côté du vélodrome.

Malgré une place de titulaire à Marseille, le samouraï japonais n’a pas encore montré toutes ses qualités à ses supporters, surtout sur le plan offensif où il a été jusqu’à maintenant plus timide qu’en équipe nationale et qu’à Kashiwa.

Quoi qu’il en soit, le guerrier infatigable venu du Japon qui ne regarde pas à la dépense physique lors de ses matchs, a été l’année dernière et en ce début de saison au-dessus de ses coéquipiers défensifs, et sa gentillesse connue de tous en a fait une des coqueluches des supporters marseillais.

Autre point positif, il est très apprécié de ses coéquipiers dans le vestiaire et n’hésite pas à se qualifier de joueur sans ego, ce qui est peut-être un des secrets de son professionnalisme.

On risque donc d’entendre longtemps parler de Hiroki Sakai, mais une chose est sûre lors de cette 2e saison en France: son niveau de jeu va forcément augmenter. Jusqu’à peut-être en faire un des meilleurs latérales de la ligue 1 ?

En tout cas, ses exploits seront suivis jusque sur l’archipel nippon grâce à l’association des supporters de Marseille au Japon «OM Shuriken», dont il est un des chouchous depuis sa signature phocéenne !

Eiji Kawashima : Le portier indispensable

Eiji Kawashima
Eiji Kawashima

Quand on regarde le nom des joueurs japonais qui ont évolué au poste de gardien de but en équipe nationale, le premier nom que l’on retient est inévitablement celui de Eiji Kawashima.

Après une première sélection le 17 février 2008 lors d’un match nul 1–1 contre la Corée du Nord, c’est lors des matchs de préparation pour la Coupe du monde 2010 que Kawashima a gagné sa place de titulaire dans les cages, au détriment de Seigo Narasaki.

Au lendemain d’une Coupe du monde 2010 satisfaisante pour lui malgré l’élimination aux tirs au but contre le Paraguay, c’est durant la Coupe d’Asie des nations 2011 que Kawashima est véritablement entré dans l’histoire.

Tout d’abord en demi-finale contre la Corée du Sud : le portier japonais a brillé en effectuant 2 arrêts lors de la séance de tirs au but.

Mais c’est en finale que le gardien de but japonais a écrit sa légende en étant infranchissable dans ses nombreux duels contre les attaquants australiens.

Il D’ailleurs fut élu homme du match de cette rencontre remportée par le Japon 1–0.

Depuis, malgré quelques boulettes dont l’une contre la Bulgarie en match amical et une autre un peu plus dure à avaler contre la Côte d’Ivoire lors de la coupe du monde 2014, Kawashima reste une des valeurs sûres de l’équipe nationale.

Du côté de sa carrière en club, Kawashima a impressionné lors de son passage en Belgique et ce malgré le fameux incident du champ de supporters: l’épisode ‘Kawashima–Fukushima’ a attristé le portier nippon mais ne l’a pas empêché de briller par la suite au Standard de Liège.

Cependant, après un échec en Ecosse et un début difficile au FC Metz, sa position de titulaire fut questionnée pour la première fois en 6 ans, au point qu’on pensait l’ancien héros du Kawasaki frontale perdu pour l’équipe du Japon.

Avec constance et brio, il a éteint les doutes et regagné son statut.

Désormais le gardien de but japonais évolue au FC Metz où il a gagné sa place en fin de saison dernière et il devrait continuer à garder les buts de l’équipe nationale japonaise pour longtemps.

Tout du moins tant que Vahid Halilhodžic est à la tête de cette équipe.

Du point de vue du jeu, Eiji Kawashima peut s’appuyer sur son explosivité sur sa ligne ainsi que sa bonne détente pour stopper les attaques adverses.

Il n’hésite pas à donner de la voix pour remettre sa défense en place, preuve d’un mental fort chez lui.

Même si Kawashima est loin d’être parfait dans son jeu au pied, même si sa concentration vacille quelquefois, il n’en demeure pas moins à l’heure actuelle le meilleur gardien de but japonais, loin devant Shusaku Nishikawa, assez moyen en ce moment et encore en avance sur Kosuke Nakamura, qui pourrait être son successeur.

Si Eiji Kawashima ne se blesse pas et continue de jouer régulièrement à Metz Et que le Japon se qualifie, le portier japonais disputera sa 3e coupe du monde consécutive après celles de 2010 et 2014.

5 joueurs japonais prêts pour l’Europe saison 2013

Après avoir traumatisé les défenseurs de J-League, Kakitani pourrait faire subir le même sort à leurs homologues européens dès janvier.
Après avoir traumatisé les défenseurs de J-League, Kakitani pourrait faire subir le même sort à leurs homologues européens dès janvier.

La saison 2013 de J-League touchant à sa fin puisqu’ils ne reste que quatre journées de Championnat à disputer, c’est l’occasion pour le blog de vous présenter plus en détail cinq jeunes joueurs japonais qui ont animé cette saison et qui vont sans doute attiser les velléités de recrutement des Clubs Européens dont les Clubs Allemands qui commencent à connaître assez bien les arcanes du football nippon.

1) Yoichiro Kakitani :

Après les arrivées successives en Europe de Kagawa, Inui et l’été dernier de Kiyotake un autre joueur en provenance des Cerezo Osaka pourrait débarquer très bientôt en Europe puisque Yoichiro Kakitani a véritablement explosé en J-League cette année. En effet Kakitani semble être arrivé à maturité depuis la saison dernière et si il n’avait pas connu un passage à vide après avoir brillé lors de la Coupe d’Asie des moins de 16ans 2006 il aurait surement déjà rejoint un Club Européen. Au niveau du jeu Kakitani possède toutes les qualités de l’attaquant moderne à savoir : vitesse, accélération, mobilité, placement, et une vision du jeu qui lui permet de participer aux constructions offensives. Quoiqu’il en soit Kakitani est déjà sur les tablettes de nombreux Clubs Européens dont Arsenal, Galatasaray, MilanAC, et le Borussia Dortmund qui avait déjà fait venir Kagawa en Europe avant son départ à Manchester United et une arrivée dans l’un de ces Clubs en janvier n’aurait rien d’étonnant.

2) Yuya Osako :

Si les Cerezo Osaka peuvent se vanter de posséder Kakitani dans leur effectif, les Kashima Antlers peuvent eux aussi s’appuyer sur un jeune joueur de qualité puisque Yuya Osako a confirmé cette année les promesses entre aperçues la saison précédente. En effet après avoir inscrit neuf buts en J-League en 2012 Osako a cette année déjà inscrit 17 buts et a été un des meilleurs joueurs de son équipe. En terme de jeu Osako possède à peu près les mêmes qualités que Kakitani en étant un peu moins rapide mais semble dans l’esprit un peu plus buteur que ce dernier. Yuya Osako possède de plus de bonnes qualités mentales qui lui ont permis de réaliser une bonne fin de saison 2012 après avoir pourtant raté la sélection pour les jeux olympiques de 2012 alors que de nombreux spécialistes en faisaient un élément indispensable. Yuya Osako pourrait donc lui aussi tenter une aventure en Europe très prochainement.

3) Manabu Saito :

Si les Yokohama F-Marinos sont toujours en ligne pour le titre ils peuvent certes remercier Nakamura pour son expérience mais peuvent aussi tirer leur chapeau à Manabu Saito qui a bien aidé les Marinos dans leur belle saison. Sur le terrain Saito peut aussi bien évolué en attaque que sur le côté où il a apporté cette année sa vitesse ainsi que sa force de débordement qui lui ont permis de centrer ou bien d’inscrire des superbes buts en repiquant au centre. Manabu Saîto devrait donc lui aussi avoir les faveurs de certains Clubs Européens qui avaient déjà pu constater les qualités offensives de Saito lors des jeux olympiques de Londres où il avait été plutôt bon.

4) Hotaru Yamaguchi :

Un autre joueur en provenance des Cerezo Osaka pourrait lui aussi être tenté par une aventure Européenne et c’est au milieu de terrain qu’on le trouve puisque c’est dans ce secteur de jeu qu’Hotaru Yamaguchi brille tous les weekends. En effet Yamaguchi peut aussi bien évoluer en tant que milieu récupérateur/relanceur qu’en tant que milieu offensif ou même une combinaison des deux à l’image par exemple d’un Thiago Motta au PSG. Yamaguchi possède de plus une bonne expérience internationale puisqu’il a été un des piliers de l’Equipe Nationale Japonaise Olympique qui a terminé quatrième des Jeux Olympiques de Londres et qu’il a impressionné lors de la Coupe d’Asie de l’Est de cet été qu’il a remporté avec l’Equipe Japonaise A et dont il a fini meilleur joueur. Les recruteurs Européens seraient donc bien inspirés de lui proposer un contrat en janvier.

5) Masato Kudo :

Le dernier joueur à faire partie de cette liste n’est autre que le joueur des Kashiwa Reysol Masato Kudo qui a activement participé à la belle aventure de son Club en Ligue des Champions Asiatiques et qui pourrait lui aussi prétendre à rejoindre un Club Européen. Sur le terrain Kudo est un joueur dont le profil ressemble plus à celui de Shinji Okazaki à savoir une dépense physique sans compter et une bonne technique dans la surface de réparation. Ces bonnes performances cette année lui ont d’ailleurs permis de rejoindre l’Equipe Nationale Japonaise pour laquelle il a déjà inscrit 2 buts.

A noter que de nombreux autres joueurs auraient pu faire partie de cette liste et la mode des joueurs japonais dans les Clubs Européens a de bons jours devant elle puisque le niveau des joueurs japonais n’a cesser de progresser ces dernières années et que bon nombre des footballeurs japonais évoluant en Europe ont eu plutôt de bons retours de la part des entraîneurs Européens. Espérons juste que ce phénomène qui il est vrai fait progresser l’Equipe Nationale, n’affaiblisse pas le niveau de la J-League en contre-partie.

Top 5 des joueurs japonais évoluant en Europe saison 2012-2013

top-5
top-5

La saison de Football Européenne étant terminée depuis plusieurs semaines c’est l’occasion idéale pour le Blog de dévoiler son classement des cinq meilleurs joueurs japonais ayant évolué en Europe lors de la saison 2012-2013.

1) Atsuto Uchida

Les saisons et les entraîneurs passent du côté de Schalke 04 mais une chose est sure Atsuto Uchida reste titulaire dans le onze de départ du Club de Gelsenkirchen et cela depuis son arrivée en Allemagne. De plus malgré une saison plutôt moyenne de Schalke, Uchida a tout de même été nominé dans l’Equipe type de Bundesliga de la saison ce qui n’est pas rien dans une culture footballistique Allemande où la défense est sacrée. Quoi qu’il en soit avec Uchida le Japon n’a pas de souci à se faire du côté droit de sa défense.

2) Hiroshi Kiyotake

Pour sa première saison en Bundesliga celui que l’on présente comme le fils spirituel de Shinji Kagawa a impressionné les observateurs du côté de Nuremberg. En effet Kiyotake a été un des principaux artisans de la belle saison de Nuremberg grâce entre autres aux 4 buts qu’il a inscrit cette saison. Mais c’est surtout dans le jeu que l’ancien des Cerezo Osaka s’est fait remarquer en étant le véritable métronome et organisateur de l’Equipe de Nuremberg. Ses performances en Club lui permettent de plus d’être convoqué en équipe nationale la plupart du temps.

3) Gotoku Sakai

Autre Club Allemand autre défenseur latéral japonais de talent puisque si Uchida évolue à Shalke le VFB Stuttgart compte dans ses rangs Gotoku Sakai. Pour sa première saison complète en Budesliga Sakai a réussi à s’imposer du côté de Stuttgart en tant que titulaire en témoigne ses 27 apparitions en Championnat. Dans le jeu Sakai possède aussi bien des qualités de défenseur pur que des qualités offensives ce qui en fait un joueur adapté pour le jeu moderne. Il est d’ailleurs souvent convoqué en Equipe Nationale en tant que doublure de luxe de Uchida.

4) Shinji Kagawa

Malgré une saison moins aboutie à Manchester United que du côté de Dortmund, Kagawa a tout de même été un des joueurs clés des Red Devils lors de la conquête du titre cette année. Kagawa a d’ailleurs dès son arrivée à United impressionné ses co-équipiers à l’entraînement et s’il n’avait pas été blessé il aurait pu démontrer toute l’étendue des talents qu’il avait montré en Bundesliga. Sa principale performance de cette année restera le triplé inscrit lors d’une victoire 4 à 0 de Manchester United à domicile face à Norwich. Quoiqu’il en soit Kagawa devra continuer de progresser s’il veut s’assurer une place de titulaire dans un Club de Manchester en reconstruction depuis le départ de Sir Alex Fergusson.

5) Maya Yoshida

Arrivé à Southampton dans un relatif anonymat, Yoshida a petit à petit gravi les échelons pour finir par devenir titulaire dans un Club qui est tout de même parvenu à se maintenir en première league à la fin de la saison dernière. Seule ombre au tableau selon lui et ses supporters son absence de but inscrit ce qui n’est en soi pas très grave pour un défenseur central. Quoiqu’il en soit l’ancien joueur des Nagoya Grampus est devenu un des principaux atouts de l’Equipe Nationale Japonaise.

La Bundesliga nouvel Eldorado des Footballeurs Japonais

Logo Bundesliga
Logo Bundesliga

Depuis les bonnes performances de l’Equipe Nationale Japonaise lors de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, le Championnat de football Allemand est devenu un véritable nouvel Eldorado pour les joueurs de Football Japonais qui sont actuellement une dizaine à évoluer en Première Division de Bundesliga ce qui en fait le Championnat le plus Japonophile d’Europe.

Un phénomène pas si nouveau :

Quand on se penche de plus près sur l’Histoire des Joueurs Japonais expatriés on constate que le phénomène des joueurs japonais en Allemagne ne date pas d’hier puisque le premier joueur nippon à avoir évolué en Allemagne a été Yasuhiko Okudera en 1977 sous les couleurs du FC Cologne, Club avec lequel il a remporté le Championnat Allemand avant de changer de clubs pour au final 9 ans passés en Allemagne.

Depuis la liste des Joueurs Japonais évoluant en Allemagne s’est allongée avec des performances plus ou moins bonnes avec comme par exemple Ono, Okubo, Hasebe, Uchida, Okazaki ou bien Shinji Kagawa qui a été le véritable fer de lance des joueurs japonais en Bundesliga lors des deux années qu’il a passé à Dortmund avant son départ pour Manchester United avec à la clé deux titres de Champion d’Allemagne et une Coupe d’Allemagne remportée pendant son passage allemand.

Cette liste n’est d’ailleurs probablement pas prête d’arrêter de s’agrandir puisque de nombreuses rumeurs annoncent dors et déjà l’arrivée de nouveaux joueurs japonais en Bundesliga dès la fin de la saison 2012 de J-League qui se terminera dans six journées de Championnat.

L’influence Allemande :

Le premier point qui peut expliquer la forte présence de joueurs japonais en Allemagne vient du fait que de nombreux joueurs ou entraîneurs allemands comme Littbarski, Buchwald, ou Finke ont fait preuve de leur savoir faire en J-League et ainsi fait progresser le Football sur l’archipel.

Mais le technicien allemand à qui le football nippon doit le plus est sans aucun doute Dettmar Cramer qui durant son passage au Japon dans les années 60 a permis par ses conseils et son travail de faire entrer le football japonais et plus particulièrement le monde de la formation dans l’ère moderne.

C’est d’ailleurs surement un peu grâce à lui que l’équipe Olympique de Football Japonaise a pu remporter la Médaille de Bronze lors des Jeux Olympiques de Mexico City en 1968.

Cette omniprésence Allemande dans l’histoire du Football Japonais a permis d’accroître la notoriété de la Bundesliga au Japon et ainsi attiser la curiosité du monde du Football Japonais sur le Championnat Allemand qui reste toujours un des Championnats de référence là-bas, et a donc facilité la venue de joueurs nippons en Allemagne.

De plus la plupart des joueurs Japonais ayant évolué en Bundesliga en ont gardé un bon souvenir et lorsqu’ils retournent au Japon ils conseillent aux jeunes joueurs ou aux joueurs talentueux de tenter l’aventure européenne dans les Clubs Allemands.

Témoignages de l’influence Allemande, la passion de Thomas Price dans le Manga Olive et Tom pour le Championnat Allemand dans lequel il rêve de jouer pour devenir le meilleur gardien d’Allemagne, objectif auquel il parviendra d’ailleurs ce qui pourrait donner de bonnes idées à un certain Kawashima qui évolue actuellement à Liège en Belgique.

Des similitudes dans le jeu :

Même si l’influence du Football Allemand sur la J-League est sans doute un des facteurs majeures de la venue de joueurs japonais en Bundesliga une autre explication aussi plausible vient du terrain.

En effet lorsque l’on se penche sur les Championnats Allemands et Japonais, on constate que ces deux Championnats sont plutôt offensifs en témoigne le nombre de buts marqués par saison.

Ce penchant offensif donne lieu à des rencontres spectaculaires dans lesquelles il n’est pas rare de voir des retournements de situation ou des matchs totalement déséquilibrés avec un gros score à l’arrivée.

De plus l’état d’esprit de ces deux Championnat semble bien meilleur que dans d’autres Championnats Européens ou Mondial.

Et même si contrairement aux Stades Japonais les Stades Allemands sont remplis à ras bord à chaque matchs il n’est pas rare de voir des enfants et des familles assister aux rencontres sans grand risque et ce au Japon comme en Allemagne.

 

Quoiqu’il en soit la Bundesliga semble donc bien être devenue le nouvel Eldorado des Footballeurs Japonais et ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter et ce à la fois pour le bien du football Japonais et du foot Allemand qui en tirent tous deux des bénéfices bien loin d’être négligeables.

5 joueurs japonais prêts pour l’Europe saison 2012

Nagai devrait être un des principales arguments offensifs du Japon lors des JO
Nagai devrait être un des principales arguments offensifs du Japon lors des JO

L’équipe Japonaise espoir s’apprêtant à disputer les Jeux Olympiques de Londres qui débuteront pour eux le 26 juillet prochain face à l’Espagne c’est l’occasion de découvrir le visage de 5 joueurs japonais ayant dores et déjà acquis le niveau pour évoluer dans les Championnats Européens.

1) Kensuke Nagai : Le joueur des Nagoya Grampus a cette année véritablement explosé en J-League puisqu’il a jusqu’à présent inscrit un total de 8 buts devenant ainsi le meilleur buteur de son équipe. Mais en plus de ses qualités de buteur Nagai est capable de créer des situations offensives pour lui ou pour ses coéquipiers ce qui en fait déjà un joueur complet. Kensuke Nagai devrait en tous cas être une des principales forces offensives de l’équipe espoir et en cas de bonnes performances au JO il pourrait attiser les convoitises des Clubs Européens.

2) Hiroshi Kiyotake : Kiyotake semble bien parti pour suivre la même voie que Shinji Kagawa puisqu’en plus d’avoir évolué lui aussi au Cerezo Osaka il possède le même style de Jeu que Kagawa et a signé un contrat en Bundesliga du côté du Club de Nuremberg qui est certes un club moins réputé que Dortmund mais qui lui permettra surement de faire ses preuves. Hiroshi Kiyotake devra en tous cas faire la démonstration de son talent lors des Jeux Olympiques de Londres.

3) Genki Haraguchi : Malgré sa non sélection en équipe espoir pour les JO qui en a étonné plus d’un Haraguchi reste un des plus grands espoirs japonais, ce qu’il démontre tous les weekend avec son Club des Urawa Reds dont il est un des plus grand fer de lance. En effet il a activement participé à la résurrection des Reds cette année ce qui démontre un bon état d’esprit de la part d’Haraguchi quand on sait d’où reviennent les Reds. Il pourrait donc lui aussi attirer les yeux des observateurs des Clubs Européens.

4) Hiroki Sakai : Hiroki Sakai a été l’année dernière un des principales artisans de la victoire en Championnat des Kashiwa Reysol l’année de leur accession en J1 et a impressionné tout au long de la saison. En effet son profil n’est pas sans rappeler celui du latéral de Tottenham Gareth Bale puisque comme lui il possède une facilité de débordement et de centre qui amène souvent des actions de but. Mais même s’il n’a pas encore la même efficacité que Bale il va sans doute être un des points forts de l’équipe espoir pendant ces JO. Quoiqu’il en soit Hiroki Sakai va pouvoir dès l’année prochaine montrer l’étendue de ses talents en Europe puisqu’il a rejoint le Club Allemand d’Hanovre.

5) Shuishi Gonda : Le gardien de but du FC Tokyo et de l’équipe Nationale Espoir est devenu ces dernières années et surtout l’année passée un des tous meilleurs gardiens de but japonais et a bien aidé son Club à remonter en J1 et l’équipe espoir à se qualifier pour les Jeux Olympiques. Même s’il reste encore quelques fois perfectible au niveau de la concentration il est capable à lui tout seul de remporter un match comme il l’a déjà fait avec le FC Tokyo. Le Japon n’a donc pas de souci à se faire du côté des gardiens de but et Gonda devrait vite devenir un véritable concurrent pour Eiji Kawashima pour la place de titulaire des Samourai Blue.

Shinji Kagawa à Manchester United : un transfert gagnant gagnant

Kagawa avec le nouveau maillot des Red Devils
Kagawa avec le nouveau maillot des Red Devils

Après avoir passé 2 superbes saisons en Bundesliga au Borussia Dortmund avec à la clé deux titres de Champions d’Allemagne et une Coupe d’Allemagne remportée haut la main 5 à 2 face au Bayern en Finale, Shinji Kagawa a donc décidé de voler vers d’autres cieux et de rejoindre le Championnat d’Angleterre du coté de Manchester United qui a réalisé un exercice 2011-2012 en demie teinte voir décevant.

Effectivement le Club de Manchester United qui était habitué aux titres ces dernières saisons sort d’une saison vierge de tout titre durant laquelle le très bon (victoire 8 à 2 à domicile contre Arsenal, Match nul 3 partout à Chelsea) aura côtoyé le moyen (élimination en Europa League contre Bilbao, match nul à domicile 4 partout face à Everton) voir le très mauvais (défaite 6 à 1 à domicile face à Manchester City, élimination en Champions League par le FC Bâle) et l’arrivée de Kagawa devrait apporter un plus au niveau de l’animation offensive et de la créativité qui a cruellement manqué à cette équipe cette année.

En effet même si la défense n’a pas été parfaite en début de saison avant la montée en puissance de De Gea c’est sur le plan offensif que le manque s’est fait ressentir puisque seuls Rooney, Scholes en fin de saison, Giggs et Valencia par moments semblaient détenir les clés du jeu offensif ce qui s’est révélé insuffisant face à l’Armada de Manchester City et Kagawa pourrait permettre à United de retrouver la domination offensive qui était la sienne lors des dernières saisons.

De plus avec la signature de Kagawa les Red Devils devraient accroitre leur notoriété déjà grande en Asie et plus particulièrement au Japon où les journalistes suivent particulièrement la carrière de leurs joueurs et où les fans sont prêts à dépenser de l’argent pour s’acheter des Goodies (Maillots, Echarpes…) à l’effigie des stars nippones.

D’un point de vue personnel Shinji Kagawa devrait franchir un palier en évoluant dans un des plus grand Club d’Europe surtout lorsque l’on sait qu’il évoluera avec des stars internationales telles que Rooney, Nani, Giggs,et Ji-Sung Park qui reste un exemple pour beaucoup de joueurs asiatiques.

Autre point positif pour Kagawa, la possibilité d’évoluer sous les ordres de l’un des meilleurs entraineurs au Monde en la faveur de Sir Alex Ferguson qui a depuis longtemps voulu recruter l’ancien joueur des Cerezo Osaka.

Le transfert de Kagawa à Manchester United semble donc être un transfert gagnant pour les deux parties en espérant que Kagawa arrive le plus vite possible à s’adapter à la Premier League qui reste un des Championnats les plus physiques d’Europe.

Top 5 des joueurs japonais évoluant en Europe saison 2011-2012

top-5
top-5

Alors qu’en Europe les différents Championnats de Football sont terminés en vue de l’Euro 2012 qui commence bientôt, c’est l’occasion de revenir sur les belles performances réalisées par les joueurs japonais dans les Championnats Européens lors de cette saison 2011/2012 en dressant le Top5.

1) Shinji Kagawa :

Shinji Kagawa qui effectuait sa deuxième saison sous les couleurs du Borussia Dortmund a sans aucun doute encore été cette année le meilleur des joueurs japonais évoluant en Europe avec sur le plan comptable 17 buts pour 14 passes décisives toutes compétitions confondues. Mais c’est surtout dans le jeu que Kagawa a impressionné les observateurs tant sur le plan de la créativité que sur le plan de l’influence dans le jeu ce qui en a fait un titulaire indispensable pour le Club de Dortmund. Le Borussia qui a réalisé une saison quasi parfaite avec un doublé Coupe Championnat historique peut en tous cas dire merci à Kagawa qui a tapé dans l’oeil de Sir Alex Fergusson et qui pourrait rejoindre dès la saison prochaine la Premier League et Manchester United si un accord est trouvé entre les deux Clubs.

2) Yuto Nagatomo

Malgré une saison difficile pour l’Inter de Milan cette année avec au finale une sixième place en Championnat Nagatomo a tout de même réalisé une bonne saison en amenant sa rapidité et sa touche offensive à une équipe de l’Inter qui en a manqué cruellement cette année. Ses qualités et son état d’esprit de compétiteur lui ont permis de s’imposer dans le onze de départ des 3 entraîneurs qui se sont succédés à la tête du Club Milanais. Espérons pour l’ancien joueur du FC Tokyo que l’Inter de Milan connaîtra une meilleure saison l’année prochaine et qu’il s’imposera définitivement chez ce grand Club Européen.

3) Eiji Kawashima

Pour sa deuxième saison dans les buts du Club belge de Lierse SK Kawashima a réalisé un exercice 2011-2012 solide ce qui n’a d’ailleurs pas échappé aux supporters qui l’ont élu meilleur joueur du Club pour la deuxième fois consécutive. Ses bonnes performances répétées ont de plus attisé les convoitises du Milan AC qui voudrait le faire signer en fin de saison. Quoi qu’il en soit Kawashima a dores et déjà annoncé qu’il quitterait la Belgique dés cette année et qu’il se verrait bien à Milanello.

4) Hajime Hosogai

L’ancien joueur des Urawa Reds a effectué cette année une saison impressionnante et a bien aidé son Club d’Augsburg à se maintenir en première division allemande en finissant à la 14ème place du Championnat. Il a de plus montré toute l’étendue de son talent lors du match qui l’a opposé lui et son Club au Borussia Dortmund en annihilant le jeu de son compatriote Shinji Kagawa. Hosogai devrait donc dès la saison prochaine retourner dans le Club du Bayer Leverkusen qui l’avait prêté cette saison à Augsburg où espérons le il réussira à s’imposer.

5) Shinji Okazaki

Shinji Okazaki qui a disputé cette année sa première saison complète avec le Club du VFB Stuttgart a réalisé une bonne saison avec à la clé 7 buts en 26 apparitions mais malheureusement pour lui une blessure en fin de saison l’a stoppé dans son élan. Néanmoins et malgré une saison moyenne pour Stuttgart Okazaki a su se montrer plus qu’utile à son équipe et a en plus fait le spectacle en inscrivant un des plus beaux buts de la Bundesliga. L’année prochaine s’annonce donc bonne pour lui et si Kagawa quitte le Championnat Allemand Okazaki devrait devenir la tête de file des joueurs japonais évoluant en Bundesliga.

Shinji Kagawa permet au Borussia Dortmund de remporter la Coupe d’Allemagne

Shinji Kagawa lors des célébrations du doublé Coupe Championnat réalisé par le BVB
Shinji Kagawa lors des célébrations du doublé Coupe Championnat réalisé par le BVB

Shinji Kagawa qui disputait ce weekend à Berlin la Finale de la Coupe d’Allemagne avec son Club du Borussia Dortmund face au Bayern de Munich a remporté son deuxième trophée de la saison puisque le BVB s’est facilement imposé sur le score de 5 à 2.

Le Club de Dortmund peut dire merci à Shinji Kagawa qui a signé un match quasi parfait avec un but, une passe décisive et en étant à l’origine du 4ème but.

Grâce à cette victoire Kagawa et le Borussia ont signé un doublé historique mettant fin à une saison où seul un parcours moyen en Ligue des Champions est à déplorer du côté du Club Allemand.

Interrogé à la fin de cette soirée sur son avenir et sur un éventuel transfert dans le Club de Manchester United l’International Japonais a laissé entendre qu’il n’avait pas encore pris de décision.