Le Japon s’impose contre l’Uruguay dans un superbe match

Shoya Nakajima, auteur d'un superbe match, à dégoûté techniquement la défense et le milieu de terrain uruguayen.
Shoya Nakajima, auteur d’un superbe match, à dégoûté techniquement la défense et le milieu de terrain uruguayen.

L’équipe nationale japonaise qui disputait mardi au Saitama Stadium un match amical contre l’Uruguay, s’est imposé 4–3 au terme d’un superbe match.

Le Japon qui s’était déjà imposé vendredi contre le Panama après une prestation sérieuse, c’est cette fois-ci payer le luxe de battre une solide équipe de l’Uruguay, il est vrai privé de Luis Suarez.

Hajime Moriyasu qui avait aligné contre le Panama une équipe expérimentale, à cette fois-ci alignée une équipe qui pourrait devenir l’équipe type du Japon pour quelque temps.

11 de départ :
Higashigushi–Nagatomo, Yoshida, Miura, Sakai–Shibasaki, W. Endo–Nakajima, Minamino, Doan–Osako

Dans cette rencontre folle, c’est le Japon qui a le mieux commencé, puisque les samouraïs bleus ont ouvert le score dès la 10e minute, grâce à Takumi Minamino qui a réalisé un aussi bon match contre le Panama.

Malgré une possession de balle et une domination japonaise durant les 25 premières minutes, l’Uruguay est parvenu à égaliser sur un corner mal défendu côté japonais.

Mais malgré l’égalisation, c’est bien le Japon qui a remporté cette première mi-temps, et c’est logiquement que Yuya Osako a redonné l’avantage au Japon à la 36e minute, après une frappe repoussée de Shoya Nakajima, très à son avantage dans ce match.

En revanche, en seconde période, c’est l’Uruguay qui est le mieux revenu du vestiaire, en forçant tout d’abord Masaaki Higashigushi a effectué une superbe parade, avant que Edinson Cavani n’égalise sur une incompréhension entre Genta Miura et Higashigushi à la 57e minute.

Le Japon qui a mis du temps à débuter réellement sa 2e période, est parvenu à reprendre l’avantage à la 59e minute, sur un joli but signé Ritsu Doan qui a réalisé une très bonne seconde période après 45 premières minutes assez moyenne.

C’est par la suite les joueurs japonais qui plutôt dominé en se procurant un bon nombre d’occasions, et c’est finalement Takumi Minamino qui a inscrit le 4e but du Japon à la 66e minute.

Le clou du spectacle sera finalement la réduction du score de l’Uruguay à un quart d’heure de la fin du match.

À noter dans cette rencontre les entrées côté japonais de Toshihiro Aoyama à la place de Gaku Shibasaki, assez bon dans cette rencontre et de Genki Haraguchi à la place de Shoya Nakajima.

Le Japon s’est donc offert une victoire de prestige contre une équipe de l’Uruguay très compétitive, mais c’est surtout la manière que l’on retiendra, puisque le Japon a largement dominé cette équipe sud-américaine.

La nouvelle génération japonaise emmenée par des joueurs tels que Shibasaki, Nakajima, Doan et Minamino, a en tout cas montré que c’est bien sûr eux qu’il faudrait compter dans les prochaines années.

De son côté, Hajime Moriyasu réalise des débuts parfaits avec 3 victoires en 3 matchs et les rumeurs concernant l’arrivée d’un entraîneur européen de renom devrait se taire pour le meilleur.

Le Japon s’impose sans forcer contre le Panama

Takumi Minamino a ouvert le score pour le Japon contre le Panama
Takumi Minamino a ouvert le score pour le Japon contre le Panama

Le Japon qui disputait vendredi à Niigata un match amical contre le Panama, s’est imposé sans forcer son talent 3–0.

Pour cette rencontre amicale, Hajime Moriyasu avait décidé de nous offrir une équipe expérimentale, qui a donné satisfaction malgré quelques moments d’errements.

11 de départ :
Gonda–Sasaki, Makino, Tomiyasu, Muroya–Aoyama, Misao–Haraguchi, Minamino, Ito–Osako

En première mi-temps, malgré la possession de balle en faveur du Japon, les samouraïs bleus ont dû attendre la 42e minute pour voir Takumi Minamino ouvrir le score sur une jolie passe de Aoyama.

À noter, que le but inscrit par Takumi Minamino est une juste récompense au vu du match réalisé par ce dernier.

En seconde mi-temps, la bonne entame du Panama, n’a pas empêché le Japon de doubler le score par l’intermédiaire de Junya Ito à la 66e minute, bien aidée par la défense du Panama.

Junya Ito pas forcément à son avantage dans ce match s’est tout de même montré décisif sur le 2e but est pourrait devenir plus qu’intéressant lors des prochains matchs du Japon.

Finalement, le coup de grâce a été porté à la 85e minute par Kengo Kawamata, qui a utilisé son entrée en jeu pour prouver qu’il avait peut-être quelque chose à apporter à cette équipe japonaise.

Le Japon s’est donc imposé 3–0 sans trop forcer son talent, contre une équipe du Panama qui était vraisemblablement venue montrer ses attributs physiques plutôt que ses qualités dans le jeu.

C’est d’ailleurs, Junya Ito qui a fait les frais tacles en retard des joueurs du Panama, puisque ce dernier est sorti sur blessure et a été remplacé par Ritsu Doan.

Espérons pour Junya Ito et pour le Kashiwa Reysol que cette blessure n’est pas sérieuse.

Du côté des autres points positifs, le côté droit de la défense, le duo Tomiyasu/Muroya s’est montré très intéressant, avec un très bon match de Tomiyasu pas vraiment gêné par la pression de l’équipe nationale.

Rendez-vous la semaine prochaine pour le prochain match du Japon contre l’Uruguay qui s’annonce un tout autre adversaire que le Panama.

Hajime Moriyasu devrait d’ailleurs profiter de cette rencontre pour sûrement nous offrir son équipe type.

Liste des joueurs sélectionnés pour affronter le Panama et l’Uruguay

Logo Fédération japonaise de football (JFA)Hajime Moriyasu a dévoilé jeudi matin, la liste des joueurs sélectionnés pour les 2 prochains matchs amicaux du Japon, contre le Panama et l’Uruguay.

Moriyasu qui avait laissé les cadres de l’équipe nationale se reposer pour sa première liste, les à cette fois-ci convoquée en faisant quelques choix.

Parmi ces choix, on peut noter l’absence du gardien de but du RC Strasbourg, Eiji Kawashima, qui il est vrai n’a pas joué depuis la coupe du monde en France.

En revanche, le joueur de l’Olympique de Marseille, Hiroki Sakai, est lui bien présent dans cette sélection japonaise.

L’autre absent de marque de cette liste, n’est autre que Shinji Okazaki qui évolue du côté de Leicester, et qui pour l’instant ne semble pas faire parti des plans de Moriyasu.

On peut aussi se demander pourquoi, Takashi Inui ou encore Ryota oshima n’ont pas été convoqués.

À noter aussi les absences pour blessure de Shinji Kagawa, Kosuke Nakamura et Gen Shoji.

Du côté du planning, le Japon affrontera le Panama vendredi 12 octobre à Niigata, avant d’affronter l’Uruguay mardi 16 octobre au Saitama Stadium.

Voici la liste des joueurs sélectionnés :

Gardiens de but
HIGASHIGUCHI Masaaki (Gamba Osaka)
GONDA Shuichi (Sagan Tosu)
SCHMIDT Daniel (Vegalta Sendai)

Défenseurs
NAGATOMO Yuto (Galatasaray S.K./Turkey)
MAKINO Tomoaki (Urawa Red Diamonds)
YOSHIDA Maya (Southampton FC/England)
SASAKI Sho (Sanfrecce Hiroshima)
SAKAI Hiroki (Olympique de Marseille/France)
MUROYA Sei (F.C. Tokyo)
MIURA Genta (Gamba Osaka)
TOMIYASU Takehiro (Sint-Truidense V.V./Belgium)

Milieux de terrain
AOYAMA Toshihiro (Sanfrecce Hiroshima)
HARAGUCHI Genki (Hannover 96/Germany)
SHIBASAKI Gaku (Getafe C.F./Spain)
ENDO Wataru (Sint-Truidense V.V./Belgium)
ITO Junya (Kashiwa Reysol)
NAKAJIMA Shoya (Portimonense S.C./Portugal)
MINAMINO Takumi (FC Red Bull Salzburg/Austria)
MISAO Kento (Kashima Antlers)
DOAN Ritsu (FC Groningen/Netherlands)

Attaquants
KOBAYASHI Yu (Kawasaki Frontale)
OSAKO Yuya (Werder Bremen/Germany)
ASANO Takuma (Hannover 96/Germany)

Hajime Moriyasu débute son mandat par une victoire convaincante

Pour la première de Hajime Moriyasu, Shoya Nakajima a été brillant
Pour la première de Hajime Moriyasu, Shoya Nakajima a été brillant

Le Japon qui disputait aujourd’hui au Suita City football Stadium, un match amical contre le Costa Rica, à signé une victoire convaincante 3–0.

En effet, les samouraïs bleus qui jouaient leur premier match sous les ordres de Hajime Moriyasu, semblent repartis sur de bonnes bases, sur la lancée de la bonne coupe du monde.

Pour son premier match, Hajime Moriyasu qui s’était passé des cadres pour sa première sélection, nous a offert un assez classique 4–2–3–1.

11 de départ :

Higashigushi–Sasaki, Makino, Miura, Muroya–W. Endo, Aoyama–Nakajima, Minamino, Doan–Kobayashi

Après un assez bon début de match, le Japon a ouvert le score dès la 16e minute de jeu, sur un corner bien repris de la tête par Sho Sasaki.

Malgré une domination territoriale, et un Nakajima très bon dans ce match, il a fallu attendre la 2e mi-temps, et la 66e minute, pour voir le joli but de Takumi Minamino bien servi au milieu de la surface par Wataru Endo, auteur d’un bon débordement.

Dans cette rencontre entièrement dominée par le Japon, la cerise sur le gâteau a été posée par Junya Ito, qui a inscrit un superbe but dans les arrêts de jeu, soit quelques minutes après son entrée en jeu.

L’histoire se souviendra donc que la nouvelle ère de l’équipe nationale japonaise, a commencé par une victoire convaincant, contre le Costa Rica.

Du côté des points positifs, on retiendra les très bons matchs de Shoya Nakajima et de Sei Muroya qui n’ont pas semblé atteint par la pression de l’équipe nationale.

Un autre point positif vient de la complicité assez visible entre Nakajima et Takumi Minamino qui a été décisive dans cette rencontre.

On retiendra aussi les entrées en jeu remarqué de Takuma Asano assez percutant et de Junya Ito qui a inscrit le chef-d’œuvre de la rencontre.

Quoi qu’il en soit, la première sortie du Japon de Hajime Moriyasu à semblé abouti et ce malgré l’absence des cadres.

Hajime Moriyasu annonce sa première liste du Japon

Hajime Moriyasu se passe des cadres pour sa première liste
Hajime Moriyasu se passe des cadres pour sa première liste

Le nouvel entraîneur du Japon, Hajime Moriyasu a dévoilé jeudi sa première liste de joueurs pour les 2 prochains matchs amicaux du Japon contre le Chili et le Costa Rica.

Pour sa première sélection, Moriyasu a donc laissé les cadres qui avaient disputé la coupe du monde, pour nous proposer une équipe très renouvelée.

Dans cette liste, le champion en titre, Kawasaki, est à l’honneur puisque 3 joueurs du club sont sillonnés avec Kurumaya, oshima, et Kobayashi.

À noter aussi, que Ritsu Doan as été convoqué pour la première fois en équipe nationale.

Pour rappel, le Japon affrontera le Chili le 7 septembre avant d’affronter le Costa Rica le 11 septembre.

Voici la liste des joueurs sélectionnés :

Gardiens de buts
HIGASHIGUCHI Masaaki (Gamba Osaka)
GONDA Shuichi (Sagan Tosu)
SCHMIDT Daniel (Vegalta Sendai)

Défenseurs
MAKINO Tomoaki (Urawa Red Diamonds)
SASAKI Sho (Sanfrecce Hiroshima)*
KURUMAYA Shintaro (Kawasaki Frontale)
ENDO Wataru (Sint-Truidense V.V./Belgium)
MUROYA Sei (F.C. Tokyo)
UEDA Naomichi (Cercle Brugge K.S.V./Belgium)
MIURA Genta (Gamba Osaka)
TOMIYASU Takehiro (Sint-Truidense V.V./Belgium)*

Milieux de terrain
AOYAMA Toshihiro (Sanfrecce Hiroshima)
YAMAGUCHI Hotaru (Cerezo Osaka)
OHSHIMA Ryota (Kawasaki Frontale)
ITO Junya (Kashiwa Reysol)
NAKAJIMA Shoya (Portimonense S.C./Portugal)
MINAMINO Takumi (FC Red Bull Salzburg/Austria)
MISAO Kento (Kashima Antlers)
ITO Tatsuya (Hamburger SV/Germany)*
DOAN Ritsu (FC Groningen/Netherlands)*

Attaquants
KOBAYASHI Yu (Kawasaki Frontale)
SUGIMOTO Kenyu (Cerezo Osaka)
ASANO Takuma (Hannover 96/Germany)

Le Japon termine sa préparation par une victoire

Le Japon qui disputait mardi à Innsbruck, son dernier match de préparation pour la prochaine Coupe du monde contre le Paraguay, s’est imposé 4–2.

Akira Nishino qui avait opté pour une équipe totalement renouvelée par rapport au match contre la Suisse, à l’exception de Gotoku Sakai, a donc signé sa première victoire à la tête du Japon.

11 de départ :
Higashigushi–Gotoku Sakai, Shoji, Ueda, Endo–Yamaguchi, Shibasaki–Inui, Kagawa, Muto–Okazaki

En première mi-temps, malgré une possession de balle a l’avantage du Japon, c’est le Paraguay qui a ouvert le score à la 32e minute, par l’intermédiaire de Oscar Romero.

Côté japonais, on ne retiendra de cette première mi-temps qui s’est jouée sur un rythme extrêmement bas, que le coup franc de Shibasaki sur la barre transversale.

En revanche, les joueurs japonais sont revenus des vestiaires avec de bien meilleures intentions, en égalisant à la 51e minute, par l’intermédiaire d’un Takashi Inui pourtant transparent en première mi-temps.

C’est d’ailleurs Takashi Inui qui a permis au Japon de doubler la mise sur une nouvelle frappe de l’extérieur de la surface de réparation.

Le Japon, bien meilleur en seconde période, a inscrit un 3e but, grâce un but contre son camp de Santander.

Mais le feu d’artifice de cette rencontre s’est déroulé dans les arrêts de jeu, avec une réduction du score du Paraguay signé Ortiz à la 90e minute, juste avant que Shinji Kagawa ne clôture le score sur un joli numéro personnel.

Le Japon, a donc terminé sa préparation pour la prochaine coupe du monde par une victoire, mais cette victoire ne doit surtout pas faire oublier les difficultés japonaises, notamment en première mi-temps et dans les autres matchs de préparation.

Rendez-vous dorénavant le 19 juin pour le Japon, qui affrontera la Colombie l allegroors de sa première rencontre de la coupe du monde 2018.

Nouvelle défaite du Japon contre la Suisse

Seferovic inscrit le 2e but de la Suisse en fin de match
Seferovic inscrit le 2e but de la Suisse en fin de match

Le Japon qui disputait vendredi à Lugano, un match de préparation pour la prochaine coupe du monde contre la Suisse, s’est incliné 2–0.

Akira Nishino qui avait aligné une équipe assez proche de l’équipe qui devrait commencer le mondial, n’a donc pas encore réussi à trouver la bonne animation.

11 de départ :
Kawashima, Nagatomo, Makino, Yoshida, Gotoku Sakai, oshima, Hasebe, Usami, Honda, Haraguchi, Osako

Malgré une domination de la possession de balle a l’avantage de la Suisse, les joueurs japonais nous on tout de même offert quelques bons mouvements offensif, malheureusement uniquement conclu par des frappes longue distance.

C’est finalement en fin de première période que la Suisse a ouvert le score sur un penalty généreux, accordé suite à une faute de Gotoku Sakai pas vraiment à son avantage dans cette rencontre.

À noter penalty que le penalty a été transformé par Ricardo Rodriguez.

En seconde période, malgré les entrées en jeu de Takashi Inui, Hiroki Sakai et de Shinji Kagawa le Japon n’a jamais réellement réussi à trouver ses marques en se contentant de nouveau de frappes de loin.

La défense japonaise, pas encore au point, a d’ailleurs frisé le ridicule sur une relance catastrophique de Kawashima à la 74e minute, mal exploité par les joueurs suisses.

C’est donc logiquement que la Suisse a doublé le score par l’intermédiaire de Seferovic après un nouveau cafouillage défensif de la défense japonaise.

C’est donc une nouvelle défaite pour le Japon, qui malgré ce mauvais résultat a montré des meilleures choses que contre le Ghana, mais qui semble toujours loin du niveau international.

Rendez-vous lundi pour le dernier match de préparation du Japon contre le Paraguay.

Si vous voulez tout savoir des chances du Japon à la coupe du monde n’hésitez pas à consulter cet article :
http://www.j-leagueblog.com/samourais-bleus/russie-2018-que-peut-on-attendre-du-japon/

Le Japon s’incline contre le Ghana

Le nouveau staff du Japon commence son mandat par une défaite contre le Ghana
Le nouveau staff du Japon commence son mandat par une défaite contre le Ghana

Le Japon, qui disputait mardi au Nissan Stadium de Yokohama, son dernier match de préparation pour la coupe du monde, avant la liste finale des joueurs sélectionnés, a été battu 2–0 par le Ghana.

En effet, malgré la nomination de Akira Nishino à la tête de l’équipe Nationale après le licenciement de Vahid Halilhodžic, le Japon a une nouvelle fois été battue malgré une domination territoriale.

Le nouveau sélectionneur qui avait opté pour une équipe assez expérimentale n’a donc pas réussi à enrayer la machine à défaite japonaise.

11 de départ :
Kawashima, Makino, Hasebe, Yoshida, Nagatomo, Yamaguchi, oshima, Haraguchi, Usami, Honda, Osako

Dans cette rencontre, c’est donc le Ghana qui a ouvert le score sur un coup franc concédé par Makino à la 9e minute, et bien transformé par Partey avec tout de même une faute de main de Kawashima.

Par la suite, malgré une possession de balle l’avantage du Japon, les samouraïs bleus ne se sont procurés que quelques opportunités par l’intermédiaire notamment de Haraguchi, et de Honda assez convaincant.

En seconde mi-temps, en dépit de l’entrée en jeu assez positive de Kagawa, le Japon a concédé le 2e but sur un penalty concédé par Kawashima, pas vraiment à son avantage dans ce match.

Par la suite, la domination du Japon est donc restée stérile, ce qui est le problème récurrent de l’équipe nationale japonaise, et ce malgré les changements d’entraîneur..

Finalement, on ne retiendra pas grand-chose de cette rencontre, même si quelque joueurs comme par exemple Oshima, Shibasaki et Muto ont marqué quelques points en vue de la liste finale.

L’histoire en revanche, retiendra que le Japon a perdu son premier match avec à sa tête Akira Nishino.

Après cette rencontre loin d’être convaincante côté japonais, les mauvaises langues diront que cela est inquiétant en vue du mondial, alors que les plus optimistes diront qu’ils ne faut pas tirer beaucoup d’enseignements d’un match de préparation comme celui-ci.

Rendez-vous, demain Pour la liste des 23 joueurs japonais qui disputeront la prochaine Coupe du monde cet été en Russie.

Match amical : le Japon s’incline contre l’Ukraine

Makino marque mais le Japon s'incline
Makino marque mais le Japon s’incline

Le Japon qui disputait mardi à Liège en Belgique un match de préparation pour la prochaine coupe du monde contre l’Ukraine, s’est incliné 2–1 au terme d’une rencontre sans relief.

Les joueurs japonais qui avaient déçu contre le Mali en sauvant les meubles in extremis avec une égalisation en fin de match signé Nakajima n’ont pas su rebondir.

Vahid Halilhodžic qui avait aligné une équipe expérimentale contre le Mali à cette fois optée pour une équipe type au vu des blessés.

11 de départ :

Kawashima, Nagatomo, Ueda, Makino, G. Sakai, Yamaguchi, Hasebe, Haraguchi, Shibasaki, Honda, Sugimoto

Après un début de rencontre plutôt à l’avantage du Japon, ce sont les joueurs ukrainiens qui ont ouvert le score.

C’est sur une frappe de loin sans opposition détournée par Ueda sur laquelle Kawashima n’a rien pu faire que le Japon a concédé le premier but.

Malgré une possession stérile et un manque de rythme côté japonais, les samuraï Blue sont parvenus à égaliser à la 41e, minutes sur un corner bien repris de la tête par le joueur des Urawa Reds Tomoaki Makino.

En 2e mi-temps, alors qu’aucune des 2 équipes ne semblait avoir le dessus, c’est finalement l’Ukraine qui a inscrit le but de la victoire À la 69e minute grâce un nouvel oubli de la défense japonaise qui n’a pas vraiment impressionné sur les 2 buts concédé.

Le bilan de cette Tourné en Belgique et donc assez décevant avec un match nul obtenu à l’arraché et une défaite plutôt inquiétante au vu du niveau affiché par le Japon.

Au-delà des difficultés offensives récurrentes côté japonais s’est ajouté un manque criant de communication entre les lignes et même dans les différentes lignes de l’équipe.

Finalement, le seul point positif a retenir de ces 2 matchs, vient de Shoya Nakajima qui a fait 2 bonne rentrée en jeu et qui a sûrement marqué des points aux yeux de Vahid qui pourrait compter sur lui pour la prochaine coupe du monde.

Match amical : Le Japon obtient le match nul contre le Mali

Le Japon a aligné une équipe expérimentale au vu des blessés
Le Japon a aligné une équipe expérimentale au vu des blessés

Le Japon qui disputait vendredi à Liège en Belgique un match amical de préparation pour la prochaine du monde contre le Mali, a obtenu le match nul 1–1 en fin de match.

L’entraîneur du Japon, Vahid Halilhodžic, qui devait faire avec les blessures de Kagawa, Kiyotake, Yoshida et le joueur de Marseille Hiroki Sakai blessé de dernière minute, nous a offert une équipe expérimentale.

11 de départ :
Nakamura, Nagatomo, Makino, Shoji, Ugajin, Usami, Hasebe, Morioka, oshima, Kubo, Osako

Dans cette rencontre, qui n’a pas été des plus animées, ce sont les joueurs maliens qui ont ouvert le score en fin de Première mi-temps, sur un penalty concédé de manière indiscutable sur une faute de Ugajin, qui faisait ses débuts les ordres de Vahid.

Après une seconde mi-temps durant laquelle les 2 équipes se sont procurées quelques occasions, le Japon toujours aussi peu à l’aise à la finition a tout de même réussi à égaliser en toute fin de match.

Le but égalisateur est venu du joueur qui évolue dans le championnat portugais à portimonese, Shoya Nakajima entrée quelque minute plus tôt.

Nakajima plutôt à l’aise au Portugal a en tout cas répondu aux attentes.

À noter du côté des points négatifs, la nouvelle blessure du joueur du Kawasaki frontale, Ryota oshima qui n’est vraiment pas gâté de ce côté.

Malheureusement, c’est tout ce que l’on retiendra de ce match amical qui n’a sans doute pas répondu aux questions de Vahid Halilhodžic sur l’animation offensive de son équipe.

Rendez-vous dès mardi prochain le match du Japon contre l’Ukraine.