ACL 2012 : Les raisons d’un échec pour les Clubs Japonais

Logo ACL (AFC Champions League)

Logo ACL (AFC Champions League)

Alors que le dernier succès d’un Club Japonais en ligue des Champions Asiatique remonte à 2008 avec la victoire des Gamba Osaka qui avaient battu en Finale les Australiens des Adélaïde United FC, les 4 Clubs Japonais engagés cette année en ACL n’ont guère brillé puis qu’aucun n’a réussi à dépasser les huitièmes de Finale soit un bilan moins bon que l’année dernière où les Cerezo Osaka étaient allés jusqu’en quart.

La première raison qui peut expliquer l’échec des Clubs Japonais vient sans doute des équipes qualifiées en ACL puisque deux d’entre elles les Kashiwa Reysol et les FC Tokyo disputaient cette année leur première Ligue des Champions Asiatique et s’en tirent donc plutôt bien en étant sorti des phases de poules.

Les Gamba Osaka dernier vainqueur Japonais de cette Compétition ont quant à eux réalisé un début de saison catastrophique qui ne leur a pas permis de disputer l’ACL l’esprit tranquille et la priorité a sans doute été placée dans le maintien en première division japonaise chose qui sera difficile vus les résultats actuels du Club.

Finalement la vraie déception est venue des Nagoya Grampus qui n’ont premièrement pas réussi à finir premier de leur groupe ce qui leur aurait permis de jouer le Huitième de Finale à domicile et deuxièmement n’ont pas réussi à s’imposer en Australie face aux Adélaïde United lors d’une rencontre qu’ils ont dominée et qui était largement à leur portée.

La deuxième raison vient sans doute de la Compétition en elle-même qui a du mal à motiver les équipes du haut de tableau de la J-League tant l’ACL est coûteuse en énergie. En effet contrairement à la Ligue des Champions Européenne où les Clubs font rarement des trajets de 2000 Km ou plus pour disputer leur match, dans la version asiatique de la Compétition les longs trajets sont monnaie courante avec par exemple pour les Clubs japonais des déplacements en Australie, en Chine, en Corée du Sud, ou en Ouzbékistan et même parfois au Moyen-Orient à partir des quarts de Finale.

De plus le niveau de l’arbitrage laisse à désirer parfois ce qui amène des résultats plus que surprenants lors de certaines rencontres.

Mais la principale raison vient sans doute de la politique du Monde du Foot Japonais qui a pour principal objectif d’augmenter le niveau de l’Equipe Nationale au détriment du niveau des Clubs qui depuis quelques temps éprouvent des difficultés en ACL. Cette politique est par exemple mise en évidence par le récent exode des joueurs japonais en Europe depuis la bonne Coupe du Monde 2010 du Japon.

Espérons qu’à l’avenir les Clubs Japonais trouveront le juste milieu et qu’ils pourront briller à nouveau lors de la Ligue des Champions Asiatique et en Coupe du Monde des Clubs lors de laquelle les Kashiwa Reysol ont fini 4ème en 2011.

Ce contenu a été publié dans ACL, Divers, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire