Retour sur la saison 2012 de J-League

J-League LOGO
J-League LOGO

Alors que la saison 2013 de J-League arrive à grands pas puisque celle-ci débutera le 23 février prochain avec la super Cup opposant les Sanfrecce Hiroshima aux Kashiwa Reysol, c’est l’occasion de revenir sur la saison passée qui comme d’habitude a apporté son lot de suspens et de surprises avec au final le titre de Champion remporté par les Sanfrecce Hiroshima.

Un duel riche en suspens

Cette saison 2012 de J-League nous a offert un véritable duel entre les Sanfrecce Hiroshima et les Vegalta Sendai et ce quasiment jusqu’à l’ultime fin de la saison puisque ce sont finalement les joueurs du Club d’Hiroshima qui ont remporté le titre de Champion lors de l’avant dernière journée du Championnat.

Les Sanfrecce Hiroshima ont donc remporté le titre de Champion du Japon pour la première fois de leur histoire au terme d’une saison bien maîtrisée puisqu’ils terminent avec la deuxième défense et la deuxième attaque du royaume.

Mais les joueurs d’Hajime Moriyasu peuvent surtout dire merci à Hisato Sato auteur de 22 buts pour Hiroshima ce qui lui a valu le titre de MVP de la saison lors des J-League Awards.

De leur côté les Vegalta Sendai emmenés par le duo d’attaque Wilson/Akamine ne sont pas passés loin du titre et ont surement perdu ce dernier lors des confrontations directes avec les Sanfrecce Hiroshima puisqu’ils ont concédé le match nul à domicile et ont été battus lors du match retour.

Quoiqu’il en soit les Vegalta Sendai ont confirmé les promesses qu’ils avaient montrées lors de la saison 2011 et seront surement une des équipes à surveiller la saison prochaine si la Ligue des Champions Asiatique ne leur coûte pas trop de force.

La résurrection des Reds

A la troisième place du classement on retrouve les Urawa Reds qui ont vécus une véritable résurrection cette année après avoir évité de justesse la descente en J-League J2 lors de l’exercice 2011.

Ce net regain de forme peut en partie être expliqué par la nomination au poste d’entraîneur de Mihailo Petrovic, le retour au Club de Yuki Abe ainsi que l’arrivée de Tomoaki Makino qui ont permis aux Reds de retrouver un peu de stabilité.

Grâce à cette 3ème place les Urawa Reds ont retrouvé un peu de leur gloire passée après plusieurs saisons difficiles et disputeront la Ligue des Champions Asiatique qu’ils avaient remportée lors de l’édition 2007.

Les Kashiwa Reysol confirment

Les Champions surprise de l’édition 2011 de la J-League, les Kashiwa Reysol ont eu du mal cette année à digérer leur titre et terminent à une honorable 6ème place ce qui peut en partie s’expliquer par un début de saison en demi-teinte.

Malgré cela les Kashiwa Reysol ont réalisé une saison correcte, surtout en disputant en parallèle la Ligue des Champions Asiatique toujours aussi couteuse en énergie et ont prouvé qu’ils méritaient leur titre de Champion 2011.

De plus les Reysol disputeront eux aussi l’ACL cette année pour la 2ème fois consécutive puisqu’ils ont remporté la Coupe de l’Empereur soit leur troisième trophée en 3ans.

Une nouvelle surprise venue de J2

Cette année encore la surprise de la saison de J-League est venue d’un Club promu en J1, et c’est cette fois ci les Sagan Tosu qui ont endossé ce rôle de fort belles manières.

En effet les Sagan Tosu ont fini la saison 2013 de J-League à la 5ème place du classement et ont longtemps cru à une qualification en ACL.

Pour arriver à ces performances les joueurs de Tosu se sont appuyés sur leur bilan à domicile puisqu’ils ont été les meilleurs dans cet exercice avec seulement trois défaites concédées à domicile.

Les Sagan Tosu ont été de plus bien aidés par leur attaquant Yohei Toyoda auteur de 19 buts ce qui lui a valu d’être nommé dans l’équipe type de la saison.

Une saison cauchemardesque pour les Gamba Osaka

Cette saison 2013 de J-League s’est apparentée à un véritable chemin de croix pour les Gamba Osaka qui ont terminé à la 17ème place du classement soit parmi les équipes reléguées en J-League J2.

Pour expliquer ces difficultés on peut citer les mauvaises décisions du Directoire des Gamba qui ont mal géré le changement d’entraîneur opéré en début de saison, mais c’est surtout en défense que les Gamba ont péché puisqu’ils ont concédé 65 buts soit la deuxième moins bonne défense de la saison.

Malgré tout les Gamba ont espéré jusqu’à la fin de saison pouvoir se maintenir en s’appuyant sur leur attaque de feu(67 buts marqués) emmenée par un Léandro de retour au Club et auteur de 14 buts en 15 apparitions en J-League.

Les Gamba Osaka seront accompagnés cette année dans l’ascenseur pour la décente en J2 par les Vissel Kobe pourtant auteurs d’un début de saison prometteur et par les Consadole Sapporo qui n’ont jamais vraiment trouvé leur voie en J-League J1.

Laisser un commentaire