Russie 2018 : Le Japon sort de la compétition la tête haute

Le Japon qui disputait hier à Rostov son 8e de finale de la coupe du monde contre la Belgique, s’est incliné 3–2 en toute fin de match.

Les joueurs japonais qui avaient subi les foudres de la presse internationale après leur prestation contre la Pologne, ont remis les choses au point malgré la défaite en livrant un superbe match.

Pour ce 8e de finale, Akira Nishino avait décidé de reconduire le 11 de départ qui avait été très performant contre la Colombie et le Sénégal lors de la phase de groupe.

11 de départ :
Kawashima, Nagatomo, Shoji, Yoshida, Hiroki Sakai–Shibasaki, Hasebe–Inui, Kagawa, Haraguchi–Osako

En première mi-temps, après un très bon premier quart d’heure du Japon, les joueurs belges ont vite remis les choses au point, en prenant le contrôle du ballon et en se procurant quelques occasions dangereuses.

Malgré cela joueurs japonais ce sont quand même procurés quelques situations sans arrivée à conclure.

En seconde période, le Japon est revenu tambour battant sur la pelouse en ouvrant le score à la 48e minute sur une frappe croisée signée Genki Haraguchi, bien servi par un Gaku Shibasaki à son avantage dans cette rencontre.

Les samouraïs bleus ont inscrit un 2e but quelques minutes plus tard par l’intermédiaire de Takashi Inui sur une superbe frappe de 30 m.

Une belle récompense pour Takashi Inui qui a sans doute été le meilleur joueur japonais du mondial.

Malheureusement pour eux, les joueurs nippons ont concédé la réduction du score sur un but chanceux de la tête signé Vertoghen a la 69e minute.

C’est assez logiquement vu la domination de la Belgique, que cette dernière à égaliser sur un nouveau but de la tête signée Fellaini 5 minutes plus tard.

Finalement, le coup de grâce a été porté par la Belgique à la toute fin des arrêts de jeu, au terme d’un contre conclut par Chadli.

Le Japon a donc été éliminé mais les joueurs n’ont pas à rougir de cette défaite car ils ont réalisé un match énorme.

Une performance d’autant plus belle quand on prend en compte le changement d’entraîneur de dernière minute, et le niveau de jeu qui était très bas lors des matchs amicaux à l’exception de celui contre le Paraguay.

Malheureusement, le Japon a une nouvelle fois échouée dans sa quête des quarts de finale mais l’équipe est tombée contre une des meilleures équipes de ce mondial.

Quoi qu’il en soit, le match contre la Pologne et sa fameuse passe à 10 est oublié car le Japon nous a montré hier son vrai visage.

Cette défaite marque aussi la fin d’un cycle puisque Gotoku Sakai a annoncé sa retraite internationale et que Keisuke Honda a laissé entendre que ce match contre la Belgique était son dernier.

Makoto Hasebe, auteur d’une bonne coupe du monde devrait lui aussi annoncer sa retraite internationale.

Akira Nishino nommé à la dernière minute après le licenciement de Vahid Halilhodžic, n’a quant à lui pas encore statué sur son futur à la tête de l’équipe nationale.

Le prochain match du Japon aura lieu en septembre contre une équipe pas encore déterminée avec sans doute un nouvel effectif et un nouveau cycle.

Laisser un commentaire