Australie – Japon : L’analyse

logo Brazil 2014
logo Brazil 2014

Avant toutes choses il faut préciser qu’il est difficile de tirer quelconque enseignement de la rencontre qui a opposé en début de semaine dernière à Brisbane l’Australie au Japon tant l’arbitrage en seconde mi-temps a été tendancieux, et la plupart des personnes ayant vu ce match auront du mal en s’enlever de la tête l’idée que le trio arbitrale a tout fait pour que les deux équipes fassent match nul.

Pour en revenir au jeu, lors de cette rencontre les Boys in Blue ont évolué dans leur système de jeu classique en 4-2-3-1 avec comme unique changement par rapport aux deux premiers matchs du dernier tour des qualifications pour la Coupe du Monde la présence de Kurihara en lieu et place de Yoshida blessé lors du match contre la Jordanie.

Onze de départ : Eiji Kawashima; Atsuto Uchida (Hiroki Sakai 73′), Yuzo Kurihara, Yasuyuki Konno, Yuto Nagatomo; Makoto Hasebe, Yasuhito Endo, Shinji Kagawa (Masahiko Inoha 90+2′), Keisuke Honda, Shinji Okazaki (Hiroshi Kiyotake 86′); Ryoichi Maeda

Malgré un match où l’arbitrage a pris une grande part, les deux meilleures Nations Asiatiques au classement FIFA nous ont offert lors de cette rencontre une véritable opposition de style avec d’un côté le jeu australien basé sur la puissance et l’impact physique ainsi que sur un kick & rush à l’ancienne et de l’autre le jeu japonais fait d’explosivité, de passes courtes redondantes et de mouvement.

En première mi-temps malgré plusieurs occasions de part et d’autre les deux équipes n’ont pas réussi à trouver la faille et l’on retiendra surtout la bonne prestation de Kawashima décidément en réussite face aux Australiens.

En seconde mi-temps ce sont les Japonais qui ont profité de l’exclusion plus que sévère d’un joueur australien pour ouvrir le score quelques instants plus tard par l’intermédiaire de Kurihara bien servi par Honda avant que l’Australie n’égalise sur un pénalty imaginaire et que Kurihara soit à son tour exclu pour un contact involontaire avec Cahil en position de hors jeu.

Mais non loin d’avoir touché le fond l’arbitre de la rencontre nous réservait une petite surprise pour la fin avec un coup de sifflet final alors que Honda se préparait à tirer un coup franc bien placé accordé quelques secondes plus tôt.

On retiendra donc uniquement de cette rencontre le score final de 1 partout qui permet aux Samourai Blue d’occuper la tête de son groupe avec 7 points soit deux victoires et un match nul.

Laisser un commentaire