Coupe d’Asie 2011 : Retour sur la belle victoire japonaise

Les Boys in Blue célèbrent leur quatrième victoire en coupe d'Asie

Les Boys in Blue célèbrent leur quatrième victoire en coupe d'Asie

Qui aurait pu se douter, il y a quelques mois alors que le Japon éprouvait des difficultés lors de ses matchs amicaux qu’il parviendrait en Huitième de finale de la Coupe du Monde en Afrique du sud et qu’il remporterait quelques mois plus tard la Coupe d’Asie des Nations 2011 au terme d’une compétition bien maitrisée par les samourai Blue.

Revenons donc plus en détails sur cette coupe d’Asie 2011 qui avait débuté en Avril dernier par le tirage au sort qui semblait plutôt clément puisque le Japon se retrouvait en groupe avec la Jordanie, la Syrie et l’Arabie Saoudite qui pensait-on poserait le plus de difficultés.

Le Japon auteur de quelques bons Matchs amicaux et qui était coaché par son nouvel entraineur Alberto Zaccheroni partait donc favori pour cette coupe d’Asie mais les soucis de blessures allaient commencer à frapper l’équipe japonaise.

En effet le Japon allait devoir se passer de sa charnière centrale Nakazawa, Tulio Tanaka ainsi que de Komano, Okubo, Morimoto et de Makino blessé en tout début de compétition.

Les Boys in Blue privés donc de quelques titulaires commençaient leur coupe d’Asie par un match contre la Jordanie avec l’équipe qui allait devenir l’équipe type de Zaccheroni pour cette compétition même si les blessures de Matsui et plus tard de Kagawa ainsi que les suspensions des joueurs exclus allaient quelque peu modifier l’équipe .

Equipe type : Kawashima/Nishikawa, Uchida/Inoha, Yoshida/Iwamasa, Konno, Nagatomo, Endo, Hasebe, Honda, Kagawa/Fujimoto, Matsui/Okazaki, Maeda

Lors de ce match face à la Jordanie, les Japonais auteurs d’un match assez poussif voire désorganisé allaient parvenir à arracher le match nul 1 partout lors des arrêts de Jeu de la rencontre grâce à un but de la tête de Maya Yoshida sur corner.

Les Boys in Blue auteurs donc d’un premier match assez timide rencontraient pour leur deuxième match la Syrie auteur d’une victoire surprise contre l’Arabie Saoudite.

Dans cette rencontre les Japonais allaient dominer entièrement la première mi-temps et allaient concrétiser leur domination par un but de Makoto Hasebe juste avant la mi-temps.

Mais les Samourai Blue surs de leur fait allaient peu à peu relâcher leur emprise et c’est sur une erreur d’arbitrage que les joueurs syriens allaient obtenir l’égalisation sur un pénalty qui amènera en plus l’expulsion du gardien de but Eiji Kawashima.

Ce but allait avoir le mérite de réveiller l’équipe japonaise qui parviendra à reprendre le dessus et finira par prendre l’avantage là aussi grâce à un pénalty douteux transformé par Keisuke Honda.

Grâce à cette victoire les Samourai Blue étaient dors et déjà qualifiés avant le dernier match de poule face à l’Arabie Saoudite qui allait être un simple examen de passage pour le Japon.

En effet le Japon allait briller lors de ce match grâce à un jeu de passes retrouvé, et à un superbe match de la part de ces deux attaquants Shinji Okazaki auteur d’un triplé et Ryochi Maeda auteur lui d’un doublé, les Boys in Blue l’emporteront finalement sur le score de 5 à 0.

C’est donc sur un festival que les Japonais finissaient leur phase de poule et se qualifiaient avec la première place en poche en compagnie de la Jordanie.

Le Japon trouvait sur son chemin pour son quart de finale le pays organisateur de cette Coupe d’Asie, le Qatar dans un match qui s’annonçait stressant et qui tiendra toutes ses promesses.

En effet le Qatar parvenait à ouvrir le score en tout début de match grâce à un but marqué en position de hors jeu, mais malgré ce premier coup du sort les Boys in Blue vont réussir à revenir dans le match et à égaliser grâce à un but de Shinji Kagawa après que le gardien de but qatari ait été lobé par Okazaki.

Mais c’est en deuxième période que les doutes vis à vis de l’arbitrage de ce match allaient se faire ressentir puisque suite à une faute anodine de Maya Yoshida sur laquelle l’attaquant quatari ne se gênera pas pour piétiner son adversaire, l’arbitre allait expulser Yoshida pour un deuxième carton jaune.

Les malheurs japonais n’allaient pas s’arrêter là puisque sur le coup franc ayant été provoqué par la faute de Yoshida les joueurs du Qatar allaient reprendre l’avantage après un cafouillage dans la défense japonaise, mais là encore le Japon allait vite revenir dans le match par l’intermédiaire de Kagawa auteur de son deuxième but dans ce match.

Les Boys in Blue allaient finalement s’imposer en fin de match puisque dans les arrêts de jeu Masahiko Inoha parvenait à marquer le but décisif.

Suite à leur qualification face au Qatar le Japon retrouvait en demi-finale l’équipe de Corée du Sud contre laquelle ils avaient obtenu un intéressant match nul quelques mois plus tôt lors de leur confrontation en match amical à Séoul.

Dans cette rencontre c’est les Coréens qui prenaient le meilleur départ puisqu’ils allaient ouvrir le score sur pénalty à la vingtième minute, mais là encore les Japonais n’allaient pas mettre longtemps pour revenir dans le match puisque suite à un superbe débordement de Nagatomo, Maeda allait égaliser aux six mètres.

Lors de la seconde mi-temps malgré une domination assez nette des Coréens les Boys in Blue parviendront à conserver le résultat nul et disputeront donc les prolongations.

Au contraire de ce qu’il s’était passé lors du temps réglementaire, ce sont les Boys in Blue qui allaient prendre l’avantage sur un pénalty marqué en deux temps et conclu par Hosogai après une frappe repoussée de Honda.

Mais alors que les Samourai Blue pensaient être déjà qualifiés pour la finale les guerriers Taebuk allaient arracher l’égalisation à la dernière seconde des prolongations obligeant les deux équipes à disputer la séance des tirs au but.

Et lors de cette séance de tirs au but les choses n’allaient pas traîner puisque grâce à un très bon Kawashima le Japon allait s’imposer 3 à 0 et allait ainsi accéder à la finale de la Coupe d’Asie des Nations.

La finale de cette Coupe d’Asie allait donc opposer comme annoncé en début de compétition par les bookmakers l’Australie au Japon.

Malheureusement pour la beauté du jeu l’enjeu allait primer sur le jeu et on ne retiendra pas grand chose du temps réglementaire sauf peut-être les deux belles parades de Kawashima en état de grâce lors de ce match.

En effet les Boys in Blue pourront tirer une fière chandelle à leur gardien de but qui lors de la prolongation aura été l’homme du match côté japonais, et c’est finalement au tout début de la seconde période de prolongation que les Samouraî Blue allaient prendre un avantage décisif grâce à un superbe but de Tadanari Lee rentré en jeu quelques instants plus tôt.

Les Samourai Blue auront donc montré leur de cette compétition que leur huitième de finale en Coupe du Monde était mérité et qu’il faudra compter sur eux lors des années à venir et auront donc réussi à tourner une page de leur histoire puisque on retiendra maintenant la victoire de Doha plutôt que la tragédie de Doha de 1993 qui avait vu le Japon être éliminé de la Coupe du Monde 1994 aux Etats-Unis.

Ce contenu a été publié dans Samouraîs Bleus, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire