Japon – Azerbaïdjan : l’analyse

Kagawa ouvre le score d'une belle frappe enroulée

Kagawa ouvre le score d'une belle frappe enroulée

Pour ce match de préparation contre l’Azerbaidjan en vu des trois matchs de qualification pour la Coupe du Monde 2014 du mois de juin, Zaccheroni avait fait appel à une liste hybride composée de joueurs évoluant en Europe et en J-League ainsi que de jeunes joueurs. Mais malgré cela la seule véritable surprise de ce onze de départ était la titularisation de Morimoto pourtant à cours de temps de jeu en Italie.

Onze de départ : Eiji Kawashima; Atsuto Uchida (Hiroki Sakai 46′), Yuzo Kurihara, Masahiko Inoha (Tomoaki Makino 82′), Yuto Nagatomo; Makoto Hasebe (Hideto Takahashi 46′), Hajime Hosogai; Shinji Okazaki, Keisuke Honda (Kengo Nakamura 73′), Shinji Kagawa (Ryo Miyaichi 65′); Takayuki Morimoto (Ryoichi Maeda 35′)

Pour cette rencontre les Boys in Blue ont opté pour le désormais habituel 4-2-3-1 ce qui leur a permis de bien rentrer dans cette rencontre mais malgré une bonne entame de match les joueurs japonais n’ont pas vraiment réussi à imposer leur rythme à cette rencontre alors qu’ils ont dominé assez largement leurs adversaires.

Dans ce match c’est Honda qui aurait pu ouvrir le score mais malheureusement pour lui son coup franc a fini sur la barre et c’est finalement Kagawa qui au terme d’une action collective de la ligne avant a ouvert le score d’une belle frappe croisée après avoir éliminé un dernier adversaire d’un crochet en fin de première mi-temps.

En seconde mi-temps Zaccheroni a effectué quelques changements avec les entrées de Sakai et de Takahashi à la place de Uchida et Hasebe ce qui n’a amené qu’un petit surplus d’enthousiasme et c’est finalement les attaquants japonais qui ont amené le deuxième but de Okazaki sur un centre de Kagawa bien inspiré dans cette rencontre.

Finalement malgré un rythme peu élevé les Boys in Blue ont tout de même réussi à se créer un bon nombre d’occasions mais le problème est venu comme souvent d’un manque de finitions.

Face à une opposition assez faible le Japon n’a pas prouvé grand chose et l’on retiendra de cette rencontre quelques points positifs dont la bonne adaptation des jeunes pousses japonaises Sakai, Takahashi, Miyaichi ainsi que le très bon retour de Honda qui a organisé le jeu des Samourai Blue de bonne manière malgré le score assez serré au final.

Et pour finir on notera la bonne prestation de Shinji Kagawa qui a dans cette rencontre marqué un but et fait une passe décisive malgré une implication qui aurait pu être amoindrie dans l’attente de son transfert vers Manchester United.

Quoiqu’il en soit les Boys in Blue devront améliorer leur finition devant le but s’ils veulent pouvoir aborder les prochaines échéances avec sérénité.

Ce contenu a été publié dans Samouraîs Bleus, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire