Russie 2018 : Le Japon fait match nul à l’extérieur contre l’Irak

Logo JFA
Logo JFA

Le Japon qui disputée mardi à Téhéran un match de qualification pour la prochaine coupe du monde contre l’Irak a été tenu en échec sur le score de 1–1 lors d’une rencontre jouée sur un rythme assez faible.

Vahid Halilhodžic qui devait faire avec les absences de Kagawa victime d’une blessure à l’épaule contractée contre la Syrie et de Yamaguchi pas à 100 % n’a donc pas trouvé de solution miracle.

11 de départ :
Kawashima, Nagatomo, Shoji, Yoshida,H. Sakai, W. Endo, Ideguchi, Haraguchi, Honda, Y. Kubo, Osako

Malgré un début de rencontre timide côté japonais ce sont bien eux qui ont ouvert le score dès la 8e minute de jeu sur un corner bien repris de la tête par Osako plutôt à son avantage dans cette rencontre.

La suite de cette première mi-temps qui n’a pas été dés plus emballante à tout de même été dominé territorialement par le Japon mais le manque d’impact physique et de rythme sûrement dû en partie à la chaleur n’ont pas permis aux samouraï bleus de doubler la mise.

En 2e mi-temps les choses ne se sont pas arrangées pour le spectacle mais c’est tout de même le Japon qui a tiré le premier en touchant le poteau par Osako seul joueur japonais à son niveau habituel.

Se sont finalement les Joueurs Irakiens qui vont parvenir à égaliser sur un cafouillage défensif combiné à une faute de main de Kawashima alors que rien ne présageait de ce but.

En plus de ce but gag concédé le Japon a de plus perdu Hiroki Sakai sur blessure sur l’action ce qui n’a rien arrangé.

Par la suite le manque de rythme toujours criant dans cette rencontre n’a pas permis aux joueurs japonais de marquer ce 2e but qui aurait pu être décisif pour la qualification.

En effet avec ce match nul le Japon occupe toujours la première place de son groupe de qualifications avec 17 points au compteur devant l’Australie et l’Arabie Saoudite avec 16 points dans l’escarcelle.

Les choses se compliquent donc un peu puisque le Japon recevra l’Australie avant de se déplacer en Arabie Saoudite lors de 2 rencontres durant lesquelles la pression sera à son paroxysme ce qui n’est pas un avantage pour les joueurs japonais.

Quoiqu’il en soit on retiendra de cette rencontre que les blessures et la chaleur n’ont pas permis aux joueurs nippons d’imposer leur jeu, eux qui n’ont pas semblé avoir retenu les erreurs du match contre la Syrie.

Laisser un commentaire