Qualification Russie 2018 : le Japon termine sur une défaite

Haraguchi aura été un des rares joueurs japonais a apporté quelque chose dans cette rencontre
Haraguchi aura été un des rares joueurs japonais a apporté quelque chose dans cette rencontre

L’équipe nationale japonaise qui se déplaçait à Jeddah pour disputer son dernier match de qualification pour Russie 2018 contre l’Arabie Saoudite, s’est incliné 1–0.

Le Japon qui avait validé son ticket pour la prochaine coupe du monde jeudi dernier en s’imposant contre l’Australie a donc terminé sa campagne de qualification sur une défaite.

Vahid Halilhodžic qui devait se passer pour ce match de Kagawa et de Hasebe, tous les 2 repartit en Allemagne à tout de même aligné une équipe classiqueavec la présence de Shibasaki en forme actuellement.

11 de départ :

Kawashima, Nagatomo, Shoji, Yoshida, H. Sakai, Yamaguchi, Ideguchi, Shibasaki, Honda, Haraguchi, Okazaki

Malgré une domination territorial et une possession de balle a l’avantage de l’Arabie Saoudite dès le début de la rencontre se sont tout de même les joueurs japonais qui se sont procurés les meilleures occasions sans vraiment être dangereux.

Mais malgré un bon Haraguchi lors de cette première mi-temps, on ne retiendra pas grand-chose de cette première partie du match au vu de la précision et du rythme assez faible.

Au retour des vestiaires les choses se sont arrangées, surtout du côté des saoudiens qui ont des lors accentués leur domination en étend tout de même menacé sur toutes les phases arrêtées.

C’est finalement Al Muwallad qui a ouvert le score pour l’Arabie Saoudite à la 63e minute de jeu au terme d’une action durant laquelle la ligne défensive japonaise n’a pas brillé notamment Nagatomo.

Finalement le Japon n’a jamais réussi à rentrer dans cette rencontre et n’a jamais vraiment semblé être en moyen de mettre l’implication et la motivation nécessaire pour battre une équipe qui jouait sa qualification sur ce match.

Les satisfactions :

Du côté des satisfactions de cette rencontre, Haraguchi a été le seul joueur offensif japonais a pesé dans ce match et Yamaguchi a montré qu’il avait retrouvé son niveau d’antan.

Les déceptions :

Les déceptions ont été nombreuses, à commencer par Honda qui faisait son retour en tant que titulaire et qui n’a jamais réussi à vraiment apporter quelque chose en n’oubliant pas tout de même qu’il revient tout juste de blessure.

Même constat pour Okazaki, qui s’est procurés quelques occasions mais qui a semblé loin de son niveau affiché avec son club.

On retiendra de ce dernier match de qualification pour Russie 2018, que le Japon qui était déjà qualifié avant la rencontre n’a pas montré grand chose, et que Vahid Halilhodžic aura fort à faire cette année pour préparer son équipe lui qui pense que le Japon a le niveau pour aller faire autre chose que du tourisme en Russie selon ses dires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.