Que retenir des 2 derniers matchs du Japon ?

Yuya Kubo continue son début de saison canon et impressionne avec l'équipe nationale japonaise.

Yuya Kubo continue son début de saison canon et impressionne avec l’équipe nationale japonaise.

Alors que le Japon semblait en difficulté dans sa phase qualificative pour la prochaine Coupe du monde, les 2 dernières victoires obtenues contre les Émirats arabes unis et contre la Thaïlande ont permis aux samouraïs bleus de prendre la tête du groupe grâce à une meilleure différence de buts que l’Arabie Saoudite.

Mais au-delà de cette victoire que peut-on retenir de ces 2 rencontres ?

 

Tout d’abord au point de vue des qualifications le Japon semble dorénavant en position favorable pour se qualifier en Russie, mais devra se déplacer 2 fois, tout d’abord en Irak mais surtout en Arabie Saoudite pour la finale du groupe.

Rien ne sera facile non plus à domicile puisque c’est l’Australie qui viendra au Japon dans un match souvent difficile pour les Japonais.

Malgré cela le Japon a rétabli les choses et semble tout de même supérieurs sur le papier à ses concurrents directs.

Un autre point positif est le fait que Vahid Halilhodžic semble avoir compris que Honda n’était plus indispensable dans les 11 de départ de l’équipe ce qui est assez évident au vu du manque de temps de jeu de ce dernier.

Kagawa de son côté qui se trouve un peu dans la même situation a lui réalisé 2 bonnes prestations mais rien ne nous dit que si son temps de jeu reste le même à Dortmund son niveau ne s’en ressentira pas et Halilhodžic devra alors se passer de lui.

Le problème des vétérans de cette équipe qui commence à vieillir semble donc réglée surtout avec l’arrivée de joueurs émergeant comme par exemple Kubo auteur de 2 buts et qui a impressionné lors des 2 rencontres, ce qui pourraient faire de lui un indispensable.

Reste le problème du milieu de terrain puis que Vahid Halilhodžic qui devait se passer d’Hasebe a titularisé Konno lors du premier match qui a certes réalisé une bonne prestations mais qui n’est clairement pas un choix d’avenir, et a titularisé G.Sakai lors du 2e match ce qui n’a pas été une très grande réussite étant donné que le joueur évolue normalement en défense sur un côté.

Malgré une assise défensive que Vahid titularise la plupart du temps rien ne semble fait dans les autres lignes ce qui n’est pas forcément un mal surtout que c’est la que les jeunes japonais arrivent en force pour rajeunir le 11 de départ.

Le dernier point positif est le fait que Vahid Halilhodžic sort grandi de ces 2 derniers matchs vu que ces choix qui paraissaient curieux ont payé ce qui va lui permettre de continuer son travail sans la pression médiatique de son début de parcours.

Rendez-vous pour les prochains matchs du Japon en juin avec une rencontre amicale à domicile contre la Syrie et un déplacement important en Irak pour un match qualificatif pour la du Coupe monde 2018.

Ce contenu a été publié dans Samouraîs Bleus, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire