Russie 2018 : Un 1/8 de finale mérité pour le Japon

Alors que la plupart des personnes, dont moi-même, pensaient que le Japon allait être éliminé dès la phase de groupes de la coupe du monde 2018 sans marquer le moindre points, il n’en a rien été puisque le Japon est qualifié pour les 8e de finale.

Si vous avez lu mon article sur les chances du Japon dans cette coupe du monde, alors vous savez à quel point le pessimisme était de mise du côté du Japon.

Rien de plus normal avec notamment un changement d’entraîneur qui posait des questions, et un niveau de jeu des plus bas lors des derniers matchs amicaux.

Et pourtant, le Japon est bel et bien qualifié pour les huitièmes de finale après nous avoir fait vivre tous les sentiments possibles.

Un bon début de compétition

Le Japon nous a tout d’abord montré son sérieux lors du match contre la Colombie, en s’imposant 2–1 contre une équipe de Colombie réduite à 10 dès le début de la rencontre.

Une performance d’autant plus intéressante pour le Japon lorsque l’on connaît les difficultés récurrentes de cette équipe contre une équipe retranchée en défense.

Résumé du match :
http://www.j-leagueblog.com/samourais-bleus/russie-2018-le-japon-reussit-son-entree/

Un match nul convaincant

Le Japon nous a ensuite montré lors de son match nul 2–2 contre le Sénégal, que cette équipe était capable de proposer un jeu séduisant, et d’avoir de fortes ressources mentales.

En effet, les joueurs japonais sont parvenus à revenir 2 fois au score, et nous ont proposé un jeu séduisant basé sur une possession de balle et un jeu de passe retrouvée.

Même si dans cette rencontre on a senti le vieux démon du manque de réalisme n’être pas très loin, le Japon nous a rendu fier de lui.

Résumé du match :
http://www.j-leagueblog.com/samourais-bleus/russie-2018-le-japon-obtient-le-match-nul-contre-le-senegal/

L’objet du délit

Lors de la dernière rencontre de la phase de groupe, ou le Japon n’avait besoin que d’un match nul pour se qualifier, l’équipe communément appelée « équipe des coiffeurs » ne nous a effectivement pas proposé grand-chose, même en se procurant quelques occasions en première mi-temps.

Passons maintenant à l’objet du soi-disant scandale, à savoir les 15 dernières minutes après le but de la Colombie contre le Sénégal.

En effet, le Japon qui était mené 1–0, à gérer son résultat pour se qualifier en 8e de finale.

Certes ce n’est pas glorieux de calculer a ce point, mais la plupart des entraîneurs auraient sûrement fait la même chose dans ce type de situation, comme le disait Christian Vieri.

Résumé du match :
http://www.j-leagueblog.com/samourais-bleus/russie-2018-le-japon-ce-qualifie-pour-les-huitiemes-de-finale/

Les raisons du retour aux affaires

Quoi qu’il en soit, grâce à ses 3 performances, le Japon est qualifié pour les huitièmes, ce qui est entièrement mérité au vu du jeu proposé.

Pour expliquer cette résurrection japonaise, on peut tout d’abord donner crédit au nouvel entraîneur, Akira Nishino, qui a réussi à remettre l’équipe sur pied en un temps record.

Rien de bien étonnant car l’ancien entraîneur qui a fait la gloire du Gamba Osaka, connaît parfaitement les joueurs de son effectif, et sait exactement ce qu’il peut demander à chacun.

Ensuite, les joueurs ont semblé avoir retrouvé le plaisir de jouer qui avaient disparu sous les ordres d’un Vahid Halilhodžic qui n’a pas réussi à s’adapter au Japon.

Et pour finir, les joueurs stars de l’équipe, à savoir, Shinji Okazaki, Shinji Kagawa, et Keisuke Honda semble enfin apporter à cette équipe leur vrai niveau que l’on n’avait pas vu depuis longtemps.

Mais le Japon peut aussi compter sur un joueur clé, en la faveur de Takashi Inui, à son plus haut niveau depuis le match amical du Japon contre le Paraguay.

C’est d’ailleurs cette rencontre contre le Paraguay qui semble avoir été un acte fondateur de cette équipe japonaise.

Le Japon affrontera donc en 8e de finale la redoutable équipe de Belgique et tout est possible si le Japon est aussi séduisant que contre la Colombie et que contre le Sénégal.

 

Laisser un commentaire